En bref - Poutine à l'ex-KGB : empêchez toute ingérence

Moscou — Le président russe Vladimir Poutine a ordonné hier aux agents des services secrets russes d'intensifier leur travail pour empêcher toute ingérence «de l'extérieur» dans la campagne présidentielle du 2 mars.

Le président, lui-même ancien lieutenant-colonel du KGB à l'époque soviétique, a estimé nécessaire d'«intensifier le travail pour collecter à temps les informations sur les tentatives d'ingérence dans nos affaires intérieures», selon des propos rapportés par l'agence Interfax. En novembre, peu avant les législatives du 2 décembre, il s'était livré à une charge contre les «chacals» de l'opposition subventionnés par l'Occident. «Il y a malheureusement dans notre pays des gens qui sont comme des chacals devant les ambassades étrangères. Ils comptent sur le soutien de fonds étrangers», avait-il dit, reprenant des accusations classiques en Russie d'une tentative de coup d'État subventionnée par les Occidentaux.

À voir en vidéo