En bref - Damas ne parle plus à Paris

Damas — La Syrie a décidé de cesser les discussions avec la France destinées à trouver une solution à l’impasse politique au Liban, a annoncé hier le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Moallem, trois jours après que le président français Nicolas Sarkozy eut annoncé la fin des contacts avec Damas.

«Il semble que les Français aient voulu nous tenir responsables de leur échec à convaincre la majorité [parlementaire libanaise anti-syrienne] d’accepter un plan français» pour sortir de la crise, a-t-il affirmé. Dimanche, Nicolas Sarkozy avait dit qu’il ne «prendrait plus de contact» avec la Syrie tant que Damas n’aurait pas prouvé sa volonté d’aider le Liban à sortir de sa crise politique.

À voir en vidéo