Selon Le Canard enchaîné - Sarkozy aurait profité de faveurs pour l'achat d'une maison

Paris — Nicolas Sarkozy a bénéficié d'un rabais d'au moins deux millions de francs (480 000 $CAN) lors de l'achat et de l'aménagement d'un duplex à Neuilly en 1997, selon Le Canard enchaîné.

Le ministre de l'Intérieur et candidat de l'UMP à l'élection présidentielle, en déplacement hier à Madrid, a contesté des informations selon lui «outrancières, ridicules et opportunes dans le calendrier électoral».

«Voilà un appartement que j'ai acheté il y a dix ans, que j'ai depuis vendu, et on s'aperçoit à moins de deux mois de l'élection présidentielle qu'il y aurait eu un problème», a-t-il déclaré à des journalistes.

Selon l'hebdomadaire satirique, qui paraît aujourd'hui, Sarkozy a acquis l'appartement, situé sur l'île de la Jatte, à un prix de 12 à 35 % moins élevé que ceux constatés lors de transactions réalisées au même moment dans la même résidence. Cette dernière a été bâtie par le groupe Lasserre, principal promoteur de la ville de Neuilly, dont Nicolas Sarkozy était maire, et sur une zone d'aménagement concerté (ZAC) créée par Nicolas Sarkozy, précise Le Canard enchaîné.

Nicolas Sarkozy a en outre bénéficié de travaux restés à la charge du promoteur, auxquels s'ajoute une ristourne sur d'autres travaux d'aménagement, ajoute l'hebdomadaire.

Selon Le Canard enchaîné, le couple Sarkozy a revendu le duplex en novembre dernier pour 1,94 million d'euros, réalisant une plus-value de 122 %.

Le ministre de l'Intérieur a assuré qu'il avait acheté ce duplex dans «dans des conditions de régularité totale» et qu'il avait demandé à la direction des services fiscaux des Hauts-de-Seine-Nord «de bien vouloir vérifier si le prix d'achat était conforme au prix du marché».

«Le fisc a bien vérifié que l'acquisition avait été faite au prix du marché et on a retrouvé un propriétaire qui a payé un appartement 10 % moins cher au mètre carré, dans le même immeuble, à la même époque», a déclaré un de ses conseillers aux journalistes qui accompagnaient le ministre de l'Intérieur à Madrid.

«On a aussi retrouvé la facture de l'escalier [du duplex], payée par chèque par Nicolas Sarkozy au menuisier», a-t-il ajouté. Le Canard enchaîné affirme que cet escalier en «chêne ciré» a été réalisé à la demande du maire de Neuilly.

«Je ne me laisserai pas attirer dans une polémique qui n'a comme seul but que de me salir. Je donnerai les éléments que j'estime devoir donner et qui feront litière d'accusations outrancières, ridicules et opportunes dans le calendrier électoral», a déclaré Nicolas Sarkozy. Il a refusé de dire qui, à son avis, cherchait à le salir.

Le Canard enchaîné affirme avoir demandé par écrit vendredi dernier «quelques éclaircissements» à Nicolas Sarkozy mais ne pas avoir eu de réponse avant le bouclage de son édition.

Le seul élément fourni jusqu'à présent par le candidat UMP sur son patrimoine est le montant de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), qu'il a versé pour la première fois en 2006.

Interrogé dimanche dernier sur l'antenne de M6 sur ce qu'il ferait s'il gagnait le gros lot à la loterie nationale, Nicolas Sarkozy avait répondu qu'il s'achèterait une maison.

À voir en vidéo