En photo: Mes excuses, Veronica

Photo: Agence Reuters

Veronica Berlusconi, épouse de l'ex chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, a reçu l'appui des Italiennes après avoir demandé des excuses publiques à son époux après des plaisanteries douteuses.

Les Italiennes en profitent pour dénoncer un machisme encore trop présent dans leur pays. Mercredi matin, l'Italie toute entière avait découvert à la une du quotidien La Repubblica une lettre de la deuxième épouse de Silvio Berlusconi se disant blessée dans sa dignité par les frasques de son mari largement rapportées dans la presse après une soirée de gala le 26 janvier. «Si je n'étais pas déjà marié, je l'épouserais tout de suite», avait lancé M. Berlusconi (70 ans) à la cantonade à propos de la jeune et jolie députée Mara Carfagna. Il avait ensuite indiqué qu'il «irait n'importe où» avec une animatrice télé avenante, Aida Yespica, qui avait avoué qu'elle le suivrait sur une île déserte. Malgré les excuses publiques finalement formulées par Berlusconi, les témoignages de solidarité saluant le «courage» et la «dignité» de Veronica Berlusconi (50 ans) n'ont cessé d'affluer de la part de femmes politiques de tous bords, d'éditorialistes et de responsables d'associations féministes.