Meurtre des prostituées d'Ipswich - Arrestation d'un suspect

Trimley St Martin — Un employé de supermarché de 37 ans a été arrêté hier, soupçonné par la police britannique des cinq meurtres de prostituées commis ces dernières semaines aux alentours de la ville d'Ipswich (est de l'Angleterre).

Dans ce qui pourrait constituer un développement majeur de l'enquête en cours, l'homme a été arrêté à 7h20 locales chez lui, dans le village de Trimley St Martin, à quelques kilomètres au sud-est d'Ipswich, a annoncé le commissaire Stewart Gull lors d'une brève conférence de presse.

«Il a été arrêté, soupçonné du meurtre des cinq femmes: Gemma Adams, Tania Nicol, Anneli Alderton, Paula Clennell et Annette Nicholls», a-t-il ajouté, sans donner son identité.

Les chaînes de télévision britanniques l'ont nommé peu après: Tom Stephens, un employé de supermarché, enfant du pays, vivant seul depuis son divorce il y a 18 mois, et apparemment également chauffeur de taxi indépendant à mi-temps.

Décrit comme «bizarre» par plusieurs de ses voisins, il vivait depuis trois mois dans un des appartements d'une petite maison de briques rouges de Trimley St Martin, devant laquelle la police a dressé hier une grande bâche blanche.

L'homme avait donné deux interviews ces derniers jours, à la BBC et au Sunday Mirror. Il s'était présenté comme un «ami» et protecteur des cinq prostituées tuées. Il avait admis qu'il ressemblait au profil type du tueur recherché par la police et n'avait pas d'alibi. Mais il s'était dit innocent, affirmant qu'il serait peut-être arrêté mais pas inculpé.

Et il avait aussi admis: «Il y a quelque chose que les femmes n'aiment pas chez moi.»

À la BBC, qui a remis une copie de son interview à la police, il avait confié que sa préférée était Tania Nicol, 19 ans. Elle avait été la première à disparaître, le 30 octobre. «Cinq corps, j'ai peur qu'il y en ait d'autres», avait-il ajouté.

L'annonce de son arrestation est intervenue sept semaines jour pour jour après la disparition de Tania Nicol.

Le village de Trimley se trouve au sud-est d'Ipswich, non loin des localités de Nacton et Levington, où les trois dernières victimes ont été retrouvées les 10 et 12 décembre, respectivement dans un bois et près d'une route.

La police avait annoncé la semaine dernière que les cinq jeunes femmes n'avaient pas été tuées là où leurs corps nus ont été découverts. Le mode opératoire du meurtrier semblait aussi montrer qu'il connaissait bien la région.

Les corps de Tania Nicol, 19 ans, Gemma Adams, 25 ans, Anneli Alderton, 24 ans, Paula Clennell, 24 ans, et Annette Nicholls, 29 ans, qui toutes se prostituaient à Ipswich pour pouvoir acheter leurs doses de drogue, avaient été retrouvés près de cette ville de 140 000 habitants entre le 2 et le 12 décembre.

Aucune ne portait de trace de violence sexuelle ou de marque montrant qu'elle s'était débattue, ce qui laisse penser qu'elles connaissaient leur meurtrier et étaient montées en toute confiance dans sa voiture. Selon la presse, elles pourraient avoir été droguées avant d'être tuées.

Quelque 500 enquêteurs et experts participent à l'enquête, l'une des plus importantes de l'histoire récente au Royaume-Uni.