Les Napolitains manifestent contre la Camorra

Rome — Des dizaines de milliers de Napolitains ont manifesté hier pour dénoncer l'emprise de la Camorra (la mafia locale) sur l'économie de Naples tandis que l'activité de la grande ville du sud de l'Italie était paralysée par une grève, ont rapporté les médias italiens.

Les manifestants ont défilé dans le centre de Naples derrière une banderole proclamant «légalité et développement», selon des images de la télévision.

Les dirigeants nationaux des principaux syndicats ont pris la parole devant la foule, estimée par les organisateurs à 100 000 personnes et qui a rassemblé ouvriers, chômeurs, immigrés, retraités et de nombreux jeunes. «Le combat pour la légalité sera gagné si on pense qu'on peut le gagner», a lancé le secrétaire général de la CGIL (gauche), Guglielmo Epifani. Son collègue de la CISL (chrétien), Raffaele Bonanni, a appelé les institutions à «prendre la tête du renouveau moral». En même temps, une grève de huit heures a été suivie «à 100 %» par les salariés des entreprises de la ville, selon les syndicats.

Cette réaction à la criminalité organisée qui gangrène l'activité économique de Naples avait lieu un peu plus d'un mois après une vague de meurtres liés à la Camorra.

Le gouvernement avait alors annoncé un plan anticriminalité comprenant l'envoi en renfort permanent de plus de 1000 policiers.