La prison à vie pour un Britannique préparant des attaques terroristes

Londres — Un musulman britannique proche d'al-Qaïda qui avait minutieusement préparé des attentats visant à tuer des milliers de personnes au Royaume-Uni et aux États-Unis a été condamné hier à Londres à la prison à vie avec une peine incompressible de 40 ans.

Dhiren Barot, 34 ans, arrêté en août 2004, était accusé d'avoir préparé pendant plus de quatre ans plusieurs attentats, d'abord aux États-Unis, à Washington, New York et Newark, puis à Londres, qu'il entendait commettre de manière synchronisée. S'ils avaient abouti, les projets de Barot, hindou converti à l'islam, auraient provoqué un carnage «à une échelle colossale et jamais vue», a commenté le juge Alexander Butterfield en prononçant sa condamnation.

Après le verdict, des sources des services de sécurité britanniques ont indiqué que Barot, qui avait plaidé coupable le 12 octobre, était considéré comme un des plus hauts responsables d'al-Qaïda ayant opéré en Grande-Bretagne.

Dans ce pays, ses projets visaient les bâtiments du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale à Washington, ceux du New York Stock Exchange et du groupe financier Citigroup à New York ainsi que de la société d'assurances Prudential à Newark, selon l'accusation.

En Grande-Bretagne, Barot avait envisagé de faire exploser trois limousines remplies de bonbonnes de gaz et d'explosifs dans des stationnements souterrains. Il pensait également à un attentat à la bombe sale et aurait même envisagé l'explosion d'un métro sous la Tamise dans le but d'inonder le réseau, selon le procureur Edmund Lawson.