Le New Jersey intente une poursuite contre trois compagnies pétrolières

Trenton — L'État du New Jersey intente des poursuites contre trois compagnies pétrolières ainsi que plusieurs stations-service qui auraient gonflé leurs prix dans les jours suivant le passage de l'ouragan Katrina dans le sud des États-Unis.

Le procureur général du New Jersey allègue que les compagnies Hess, Motiva Shell et Sunoco ont d'une part arbitrairement gonflé leurs prix et d'autre part enfreint la loi qui interdit de majorer les prix de l'essence plus d'une fois au cours de la même journée. Les propriétaires indépendants de stations-service portant les enseignes Hess, Shell, Sunoco et Citgo sont également visés par ces poursuites.

«L'objectif, dans ce cas, est de protéger les consommateurs contre les cas d'inflation arbitraire et d'exploitation économique», a déclaré lundi le procureur général de l'État du New Jersey, Peter Harvey.

«Certains de ces détaillants se sont servis du prétexte de Katrina pour gonfler leurs prix de façon arbitraire, parce que l'offre [d'essence] était suffisante et qu'elle ne justifiait pas de tels prix», a-t-il ajouté.

Il s'agit vraisemblablement du premier cas de poursuite intentée aux États-Unis depuis la récente flambée des prix du carburant. Les intimées sont accusées d'avoir enfreint les lois du New Jersey sur le carburant ainsi que la fraude à l'endroit des consommateurs.

Plaintes

L'État a entrepris son enquête après que des automobilistes se soient plaints de la hausse substantielle et soudaine des prix de l'essence juste avant le week-end de la fête du Travail. Les prix ont atteint un sommet au New Jersey lors de la journée de la fête du Travail, alors que l'essence régulière s'est vendue en moyenne 3,16 $ US le gallon (97,9 ¢ le litre).

Des détaillants auraient également facturé un montant supérieur à la quantité réelle d'essence vendue aux consommateurs, ou ils auraient vendu de l'essence régulière au prix de l'essence super.

Si elles sont reconnues coupables, les compagnies pétrolières et les stations-service sont passibles d'amendes de 10 000 $US en vertu de la loi sur la fraude à l'endroit des consommateurs, et de 200 $US en vertu de la loi sur le carburant.