En bref: Maurice Strong suspend ses activités

New York — L'ONU a annoncé hier la suspension des activités du conseiller de Kofi Annan pour la Corée du Nord, Maurice Strong, personnellement visé par l'enquête sur le scandale du programme «Pétrole contre nourriture» de l'ONU en Irak.

M. Strong, d'origine canadienne, «a informé le secrétaire général qu'il suspendait ses activités relatives à la Corée jusqu'à ce que la question de son association avec Tongsun Park soit clarifiée et résolue», a déclaré un porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric. Mardi, M. Dujarric avait indiqué que l'enquête de la commission indépendante présidée par Paul Volcker sur le programme «Pétrole contre nourriture» portait notamment sur M. Strong. Il avait ajouté que l'ONU étudiait l'opportunité de demander à M. Strong de démissionner pendant la durée de l'enquête. M. Strong avait affirmé lundi dernier qu'il n'avait eu aucun lien avec le programme en question mais avait ajouté que M. Park avait investi dans une compagnie énergétique avec laquelle il avait des relations. M. Park, un homme d'affaires coréen, a été inculpé la semaine dernière par le procureur new-yorkais David Kelley pour avoir été «un agent non officiel» du régime de Saddam Hussein chargé d'influencer deux hauts responsables de l'ONU.