Six pays ont dépensé 750 000 $US au Trump Hotel de Washington pendant son mandat

« Six pays ont dépensé plus de 750 000 $US à l’hôtel du président Trump, en payant jusqu’à 10 000 $US par nuit pour des chambres luxueuses », a déclaré l’élue Carolyn Maloney qui dirige une commission de la Chambre des représentants.
Mandel Ngan Agence France-Presse « Six pays ont dépensé plus de 750 000 $US à l’hôtel du président Trump, en payant jusqu’à 10 000 $US par nuit pour des chambres luxueuses », a déclaré l’élue Carolyn Maloney qui dirige une commission de la Chambre des représentants.

Des pays du Golfe, la Chine ou encore la Malaisie ont dépensé plus de 750 000 $US dans l’hôtel de Washington détenu par Donald Trump pendant sa présidence, selon des documents rendus publics lundi par le Congrès.

Le milliardaire républicain — qui devrait annoncer mardi briguer un second mandat — avait conservé, après son élection en 2016, un hôtel à son nom situé tout près de la Maison-Blanche.

Il avait été accusé de « conflit d’intérêts » parce que des délégations étrangères le fréquentaient. Après plusieurs rebondissements, la Cour suprême des États-Unis avait refermé le dossier en janvier 2021, sans que le détail des frais ne soit révélé.

Mais une commission de la Chambre des représentants, aux mains des démocrates, a obtenu récemment des documents auprès de l’entreprise Mazars qui gère la comptabilité de la Trump Organization.

Ils montrent que « six pays ont dépensé plus de 750 000 $US à l’hôtel du président Trump, en payant jusqu’à 10 000 $US par nuit pour des chambres luxueuses », a déclaré l’élue Carolyn Maloney qui dirige cette commission. « Au même moment, ils essaient d’influencer la politique étrangère américaine », a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Ainsi, la Malaisie avait dépensé en 2017 près de 260 000 $US pour y loger le premier ministre Najib Razak et son entourage lors d’une visite d’État, alors qu’il était visé par des enquêtes de la justice américaine pour le détournement de milliards de dollars du fonds souverain 1MDB, selon ce document.

En 2018, les autorités qataries ont déboursé plus de 300 000 $US dans cet hôtel avant une visite de l’émir Tamim ben Hamad al Thani. Et même la Chine, dont les relations avec les États-Unis sont plus tendues, a dépensé, via son ambassade à Washington, près de 20 000 $US dans cet hôtel en 2017, précise la commission.

« Au vu de ces révélations », Carolyn Maloney a écrit aux Archives nationales pour obtenir davantage de documents, dans le but, selon elle, de proposer une loi encadrant les affaires des prochains présidents.

Donald Trump a revendu cet hôtel en mai 2022 pour 375 millions de $US.

À voir en vidéo