Biden «explore toutes les voies» pour rapatrier deux Américains détenus en Russie

La joueuse de basket-ball Brittney Griner a été condamnée à neuf ans d’emprisonnement par un tribunal russe pour trafic de cannabis.
Kirill Kudryavtsev Agence France-Presse La joueuse de basket-ball Brittney Griner a été condamnée à neuf ans d’emprisonnement par un tribunal russe pour trafic de cannabis.

Le président américain a assuré vendredi aux familles de deux Américains détenus en Russie, la star du basket Brittney Griner et l’ancien militaire Paul Whelan, qu’il « continuait à explorer toutes les voies possibles » pour les rapatrier, a indiqué la Maison-Blanche dans un communiqué.

Joe Biden a rencontré séparément Elizabeth Whelan, la soeur de Paul Whelan, et Cherelle Griner, l’épouse de Brittney Griner.

« Le président est reconnaissant d’avoir eu l’occasion d’en apprendre plus sur Brittney et Paul », a indiqué sa porte-parole Karine Jean-Pierre dans ce communiqué, qui ne donne aucune indication sur les négociations en cours avec la Russie.

Plus tôt dans la journée, John Kirby, un porte-parole du Conseil de sécurité national rattaché à la Maison Blanche, avait assuré que « les discussions continuaient ».

« Le président ne va pas lâcher prise. Il est convaincu que cette question restera au premier plan de son esprit et de celui de son équipe », a ajouté M. Kirby.

Cherelle Griner a pour sa part remercié M. Biden pour les « efforts de son administration pour obtenir sa libération ». « J’ai ressenti chaque minute de ces sept mois éreintants sans elle », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

La Russie s’était dite récemment prête à discuter d’un échange de prisonniers pour la sportive.

John Kirby a assuré que Washington avait fait une offre « sérieuse » à Moscou, mais que les Russes « ne répondaient pas ». « Ces deux personnes devraient déjà être chez elles. Point final », a-t-il ajouté.

La joueuse de basket-ball a été condamnée à neuf ans d’emprisonnement par un tribunal russe pour trafic de cannabis.

Son cas a pris une dimension géopolitique dans le contexte de la crise entre Moscou et Washington liée à l’offensive russe en Ukraine.

Cet affrontement diplomatique a aussi braqué à nouveau les projecteurs sur Paul Whelan, qui purge lui une peine de 16 ans de prison en Russie pour « espionnage ».

À voir en vidéo