Nouvelle tentative de décollage samedi pour la fusée de la Nasa vers la Lune

La mission Artémis 1 doit propulser la capsule Orion sans équipage jusqu’en orbite autour de la Lune, afin de vérifier que le véhicule est sûr pour de futurs astronautes — dont la première femme et la première personne de couleur qui marcheront sur la surface lunaire. 
Joel Kowsky Nasa via Associated Press La mission Artémis 1 doit propulser la capsule Orion sans équipage jusqu’en orbite autour de la Lune, afin de vérifier que le véhicule est sûr pour de futurs astronautes — dont la première femme et la première personne de couleur qui marcheront sur la surface lunaire. 

La Nasa a annoncé mardi qu’elle tenterait de lancer sa nouvelle méga-fusée pour la Lune samedi, après une première tentative ratée lundi à cause d’un problème technique.

« Nous nous sommes mis d’accord pour changer notre date de décollage pour samedi, le 3 septembre », a déclaré lors d’une conférence de presse Mike Sarafin, en charge à la Nasa de la mission Artémis 1, qui doit marquer le début du programme américain de retour sur la Lune.

Un responsable météorologique s’est déclaré « optimiste » concernant le temps samedi, même si la probabilité de conditions non favorables au cours de la fenêtre de tir de deux heures, qui commence à 14 h 17 heure locale, est « élevée ».

Le lancement de la fusée avait été annulé lundi au dernier moment à cause d’un problème de refroidissement de l’un des quatre moteurs principaux, sous l’étage principal. Ces moteurs RS-25 doivent être refroidis pour ne pas subir de choc avec le carburant ultra-froid lorsqu’ils sont allumés. Mais l’un d’eux n’arrivait pas à atteindre la température souhaitée.

Cette température est atteinte en laissant s’échapper une petite partie du carburant cryogénique sur les moteurs. Les équipes de la Nasa suspectent un problème lié à des « capteurs » possiblement défectueux, a déclaré John Honeycutt, en charge du programme de la fusée. La Nasa prévoit également de commencer plus tôt le refroidissement des moteurs dans le compte à rebours.

Un problème de fuite au moment du remplissage des réservoirs de carburant avait également été observé lundi, et même s’il avait pu être surmonté, les équipes de la Nasa travailleront à le régler d’ici samedi.

La mission Artémis 1 doit propulser la capsule Orion sans équipage jusqu’en orbite autour de la Lune, afin de vérifier que le véhicule est sûr pour de futurs astronautes — dont la première femme et la première personne de couleur qui marcheront sur la surface lunaire.

À voir en vidéo