Non, l’auteur de la tuerie dans une école du Texas n’est pas une femme trans

Victime de rumeurs calomnieuses, la jeune femme transgenre Sam a dû affirmer sur les réseaux sociaux qu’elle n’était pas responsable de la tuerie de Ulvade.
Jae C. Hong Associated Press Victime de rumeurs calomnieuses, la jeune femme transgenre Sam a dû affirmer sur les réseaux sociaux qu’elle n’était pas responsable de la tuerie de Ulvade.

Une fausse théorie voulant que l’auteur de la tuerie de mardi dans une école primaire au Texas soit en fait une jeune femme trans fait rage sur les réseaux sociaux depuis mardi.

Tout a commencé sur 4chan, un forum où propos haineux et théories du complot abondent, où un internaute s’est targué d’avoir identifié l’auteur du massacre dans une école primaire d’Uvalde, qui a fait 21 victimes, dont 19 enfants. Il a joint une photo et un lien menant vers le supposé profil Reddit du tueur. Sauf que ce lien ne menait pas vers le profil de Salvator Ramos, le réel auteur de la tuerie, mais plutôt vers celui d’une jeune femme trans de 20 ans nommée Sam.

Si les deux individus présentent une certaine ressemblance physique, absolument rien ne les relie, et la jeune femme faussement accusée a rapidement riposté sur son compte Reddit. Posant devant un drapeau trans, elle a rédigé le message : « Ce n’est pas moi, je ne vis même pas au Texas. » Jointe par le réseau américain NBC, la jeune femme a affirmé que « ce n’est pas la première fois que je me fais harceler, mais c’est la première fois que je me fais accuser de meurtre ».

Un élu de l’Arizona à la Chambre des représentants des États-Unis, l’ultraconservateur Paul Gosar, a publié mardi soir un tweet alimentant la théorie. Il écrivait que le tueur est un « étranger illégal gauchiste et transsexuel nommé Salvatore Ramos ». Cette publication a depuis été supprimée.

Questionnée par des internautes sur Reddit, la jeune femme a dû démentir les rumeurs l’accusant. « As-tu le même nom que la personne qui a fait ça [la tuerie] ? Je suis confuse parce que beaucoup de gens utilisent tes photos », lui a écrit une internaute. « Non, ce sont juste des transphobes qui ont saisi l’occasion de m’attaquer, moi et d’autres personnes trans », a répondu Sam.

« Les personnes transphobes existent et les gens sont rapides à accuser quelqu’un de choses terribles au lieu de chercher la vérité sur ce qui est réellement arrivé », a dénoncé la jeune femme en entrevue à NBC.

Le Trans Safety Network, un réseau de protection des droits des personnes trans, a publié un communiqué pour dénoncer les rumeurs concernant le responsable de la tuerie d’Uvalde.

L’organisme rapporte que les photos de trois personnes trans identifiées comme étant le tueur ont circulé sur Internet dans les derniers jours. « Les trois individus ont depuis confirmé en ligne qu’ils et elles sont en vie », peut-on lire dans le communiqué, alors que le réel auteur du massacre a été abattu par la police le jour même.



À voir en vidéo