Le variant Omicron est désormais largement majoritaire aux États-Unis

Des New-Yorkais font la queue pour accéder à un centre de dépistage de la COVID-19 situé dans la rue.
Photo: Ed Jones Agence France-Presse Des New-Yorkais font la queue pour accéder à un centre de dépistage de la COVID-19 situé dans la rue.

Le variant Omicron est devenu largement majoritaire aux États-Unis, où il a représenté 73,2 % des nouvelles infections à la COVID-19 lors de la semaine qui s’est achevée le 18 décembre, selon des données des autorités sanitaires américaines.

Extrêmement transmissible, Omicron a rapidement pris le dessus sur le variant Delta. La semaine précédente, il ne représentait que 12,6 % des nouvelles infections.

Il compte désormais pour jusqu’à 96,3 % des nouveaux cas dans trois États du nord-ouest du pays (Oregon, Washington et Idaho), selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies.

Dans un autre groupe d’États du sud-est, comprenant notamment la Floride, l’Alabama et la Géorgie, 95,2 % des nouvelles infections sont dues à Omicron, une proportion similaire dans d’autres régions du pays.

D’abord détecté en novembre en Afrique australe, ce variant a provoqué une vague d’inquiétude et le durcissement des restrictions sanitaires à travers le monde.

Les États-Unis n’envisagent toutefois pas de « confinement » pour le moment, a déclaré la porte-parole de l’exécutif américain, Jen Psaki, à la veille d’un discours très attendu de Joe Biden sur la réponse de son gouvernement face à cette nouvelle vague épidémique.

« Nous allons avoir des semaines ou des mois difficiles à mesure que nous nous approchons de l’hiver », a prévenu dimanche le conseiller de la Maison-Blanche sur la crise sanitaire, le Dr Anthony Fauci, s’inquiétant du nombre d’Américains qui ne sont toujours pas vaccinés.

Le maire de Londres a annoncé lundi l’annulation des festivités du Nouvel An prévues dans sa ville, et le Forum économique mondial, qui devait se réunir du 17 au 21 janvier à Davos, en Suisse, a été reporté.

À voir en vidéo