Le sénateur Joe Manchin refuse de voter pour le projet de loi de Biden

Le démocrate a a annoncé dimanche qu’il refusait d’appuyer «Build Back Better».
Photo: Anna Moneymaker / Getty Images / Agence France-Presse Le démocrate a a annoncé dimanche qu’il refusait d’appuyer «Build Back Better».

Le sénateur démocrate Joe Manchin a annoncé dimanche qu’il refusait d’appuyer « Build Back Better », un projet de loi prévoyant des dépenses sociales de 2000 milliards de dollars, ce qui met en péril cette importante réforme sociale défendue par le président Joe Biden.

Le plan prévoit notamment l’école maternelle pour tous, des crédits d’impôt pour les foyers américains et des investissements conséquents pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

M. Manchin a déclaré sur les ondes du réseau Fox qu’il avait toujours été clair en exprimant des doutes sur ce projet de loi. Après plus de cinq mois de négociations et de discussions, il a dit qu’il ne pouvait pas voter pour cette mesure législative.

Le sénateur de la Virginie-Occidentale explique que plusieurs facteurs, comme l’inflation persistante, la croissance de la dette ou le variant Omicron, l’empêchent de voter pour ce projet de loi « éléphantesque ».

« Quand on observe les perspectives actuelles… J’ai toujours dit que, si je ne pouvais pas expliquer mon appui aux gens de la Virginie-Occidentale, alors je ne pouvais pas voter pour ce projet de loi, a-t-il commenté. J’ai fait tout ce qu’il était possible de faire, mais je ne peux pas l’appuyer. C’est un refus. »

Le président Biden avait reconnu la semaine dernière que les négociations entourant son projet de loi se poursuivraient au début de la prochaine année. Il avait alors dit que Joe Manchin avait réitéré son appui au cadre législatif proposé par la Maison-Blanche et certains autres sénateurs démocrates.

 

M. Manchin a indiqué dimanche que c’était l’opinion du président, pas la sienne.

Comme il fallait s’y attendre, l’annonce de M. Manchin a grandement déplu à la Maison-Blanche.

« Nous continuerons de discuter avec lui afin de voir s’il changera encore une fois sa décision d’être fidèle à ses engagements antérieurs. »

À voir en vidéo