Deux hommes condamnés pour le meurtre de Malcolm X vont être innocentés

« Ces hommes n’ont pas eu droit à la justice qu’ils méritaient », selon le procureur Cyrus Vance.
Photo: Bryan R. Smith Archives Agence France-Presse « Ces hommes n’ont pas eu droit à la justice qu’ils méritaient », selon le procureur Cyrus Vance.

Plus de 50 ans après l’assassinat à New York du militant de la cause noire Malcolm X, le procureur de Manhattan veut innocenter deux hommes condamnés pour son meurtre, un rebondissement judiciaire majeur qui ravive une cicatrice de l’histoire américaine.

« Ces hommes n’ont pas eu droit à la justice qu’ils méritaient », a déclaré le procureur Cyrus Vance dans le New York Times, qui a révélé mercredi l’information.

De son côté, The Innocence Project, une organisation qui lutte contre les erreurs judiciaires, a annoncé qu’elle déposerait jeudi devant la Cour suprême de New York un « dossier conjoint » avec le procureur et les avocats des deux hommes pour obtenir l’annulation des condamnations de Muhammad Aziz et de Khalil Islam prononcées en 1966. Selon une source proche du dossier, il appartient à la Cour suprême de valider cette demande.

Le bureau du procureur a confirmé, sans aucun autre commentaire, qu’une conférence de presse sur l’« annulation des condamnations injustifiées de deux personnes pour le meurtre de Malcolm X » aurait lieu jeudi.

Selon le New York Times, Muhammad Aziz, 83 ans, est sorti de prison en 1985, et Khalil Islam, libéré en 1987 après avoir purgé sa peine, est mort en 2009. Tous deux membres à l’époque de la « Nation of Islam », le mouvement dont Malcolm X était une figure et qu’il venait de quitter sur fond de tensions de plus en plus fortes, ils avaient été condamnés avec un troisième militant.

Malcolm X est tombé sous les balles de plusieurs tireurs le 21 février 1965 lors d’un discours à l’Audubon Ballroom, une salle de spectacle d’Harlem.

Même s’il était un personnage controversé et radical, son meurtre avait secoué les États-Unis, symbolisant les tensions politiques et sociales qui sévissaient au pays dans les années 1960, également marquées par l’assassinat du président Kennedy, en 1963, et celui d’une autre figure de la défense des droits civiques, Martin Luther King, en 1968.

À voir en vidéo