Le soleil peut fournir 45% de l’électricité des États-Unis d’ici 2050, selon le gouvernement Biden

Des panneaux solaires ont été installés dans ce qui était autrefois un champ utilisé pour l'agriculture, près de Huron, en Californie.
Photo: Robyn Beck Archives Agence France-Presse Des panneaux solaires ont été installés dans ce qui était autrefois un champ utilisé pour l'agriculture, près de Huron, en Californie.

L’énergie solaire pourrait, à certaines conditions, fournir 45 % de l’électricité des États-Unis d’ici 2050, contre environ 3 % en 2020, affirme mercredi un rapport du gouvernement Biden.

Pour arriver à cet objectif, il faut toutefois « des réductions de coûts importantes, le soutien des politiques publiques et une électrification à grande échelle » de l’énergie solaire, explique le ministère américain de l’Énergie.

En 2020, les panneaux photovoltaïques et les centrales solaires thermiques ont produit un peu moins de 80 gigawatts (GW) aux États-Unis, soit de quoi répondre à environ 3 % de la demande en électricité du pays.

Il faudrait que le déploiement de l’énergie solaire augmente en moyenne de 15 GW en 2020 à 30 GW chaque année d’ici 2025, puis à 60 GW par an entre 2025 et 2030, pour atteindre les ambitions présentées dans le rapport.

L’équipe du président Joe Biden, qui a fait de la lutte contre le changement climatique une de ses priorités, mise sur les vastes plans d’investissement dans les infrastructures encore en discussion au Congrès.

« L’étude met en lumière le fait que l’énergie solaire, notre source d’énergie propre la moins chère et à la croissance la plus rapide, pourrait produire suffisamment d’électricité pour alimenter toutes les maisons aux États-Unis d’ici 2035 et employer dans le même temps jusqu’à 1,5 million de personnes », a commenté la ministre de l’Énergie, Jennifer Granholm, dans un communiqué.

Selon le scénario développé par ses services, l’énergie solaire représenterait 37 % de l’électricité en 2035, le reste étant fourni par l’énergie éolienne (36 %), l’énergie nucléaire (11 %-13 %), l’énergie hydroélectrique (5 %- 6 %), la biomasse et la géothermie (1 %).

Il s’agirait d’un tournant majeur par rapport au schéma actuel : en 2020, l’énergie renouvelable fournissait 21 % de l’électricité aux États-Unis, le reste étant produit par le gaz naturel (40 %), le nucléaire (20 %) et le charbon (19 %).

Dans une lettre adressée aux responsables politiques, près de 750 entreprises du secteur de l’énergie solaire ont insisté sur la nécessité d’étendre les politiques de soutien en place et de les installer sur le long terme.

Quadrupler le rythme actuel des installations d’ici 2030 représente « une course contre la montre », affirment-ils en demandant notamment un renforcement de l’actuel crédit d’impôt sur les investissements dans le solaire.

À voir en vidéo