Les soignants du réseau fédéral des États-Unis devront être vaccinés

La mesure concerne 25 000 personnes en contact avec des patients dans les structures de santé opérées directement par le fédéral, notamment le personnel du Indian Health Service, qui fournit des soins aux membres des tribus amérindiennes à travers le pays.
Photo: Patrick T. Fallon Agence France-Presse La mesure concerne 25 000 personnes en contact avec des patients dans les structures de santé opérées directement par le fédéral, notamment le personnel du Indian Health Service, qui fournit des soins aux membres des tribus amérindiennes à travers le pays.

Les travailleurs sanitaires employés par l’État fédéral américain auront l’obligation d’être vaccinés contre la COVID-19, a annoncé jeudi le département de la Santé dans un communiqué.

La mesure concerne 25 000 personnes en contact avec des patients dans les structures de santé opérées directement par le fédéral, notamment le personnel du Indian Health Service, qui fournit des soins aux membres des tribus amérindiennes à travers le pays.

Le communiqué ne précise pas la date limite donnée aux employés pour se faire vacciner.

« Notre objectif principal est la santé et la sécurité du public américain, y compris notre personnel fédéral. Et les vaccins sont le meilleur outil à notre disposition pour protéger les gens contre la COVID-19, prévenir la propagation du variant Delta, et sauver des vies », a affirmé le secrétaire à la Santé, Xavier Becerra.

La vaccination contre la grippe saisonnière et d’autres vaccins de routine sont déjà obligatoires pour la plupart du personnel de santé employé par l’État fédéral, souligne également le communiqué.

Lundi, le Pentagone avait annoncé que la vaccination contre la COVID-19 deviendrait obligatoire « d’ici mi-septembre » pour tous les membres des forces armées américaines, une décision « fortement soutenue » par Joe Biden.

Fin juillet, Joe Biden avait demandé à l’armée de réfléchir à « comment et quand » ajouter le vaccin contre la COVID-19 à la liste des vaccins obligatoires pour les troupes.

La Maison-Blanche avait fait savoir au même moment que des millions d’employés fédéraux devraient soit être vaccinés, soit se plier à une série de contraintes.

À voir en vidéo