Les démocrates présentent un budget qui ponctionne les riches pour donner aux pauvres

Il s'agit du «projet de loi le plus conséquent en faveur des travailleurs, des personnes âgées, des malades et des pauvres depuis Franklin Delano Roosevelt et le New Deal des années 1930», a déclaré l'indépendant Bernie Sanders (à gauche). Il sort ici d'une réunion avec le chef de la majorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer.
Photo: Brendan Smialowski Agence France-Presse Il s'agit du «projet de loi le plus conséquent en faveur des travailleurs, des personnes âgées, des malades et des pauvres depuis Franklin Delano Roosevelt et le New Deal des années 1930», a déclaré l'indépendant Bernie Sanders (à gauche). Il sort ici d'une réunion avec le chef de la majorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer.

Les démocrates du Sénat des États-Unis ont dévoilé lundi une résolution budgétaire qui prévoit 3500 milliards de dollars américains en dépenses et en allègements fiscaux pour rehausser les programmes sociaux et environnementaux, ce qui met la table pour un affrontement cet automne avec les ambitions nationales du président Joe Biden.

La résolution démocrate ouvre la voie à l’adoption plus tard cette année d’une loi qui, au cours de la prochaine décennie, consacrerait des dizaines de milliards en fonds fédéraux à la santé, à l’éducation, aux services familiaux et aux programmes environnementaux, en plus d’offrir des allègements fiscaux aux familles.

La facture serait payée par une hausse des impôts des bien nantis et des entreprises.

La présentation du budget représente le point de départ d’un très long processus législatif qui, espèrent les démocrates, donnera naissance à un gouvernement plus progressiste cet automne. Pour y parvenir, ils devront toutefois renverser l’opposition probablement unanime des républicains et trouver un juste milieu entre les différentes factions de leur propre parti.

Larges ambitions

La résolution prévoit la création d’un programme de prématernelle gratuit pour les enfants de 3 et 4 ans, deux années d’éducation gratuite dans un collège communautaire, une prolongation des allègements fiscaux pour les enfants et certains travailleurs mal rémunérés, et la création d’un programme de congés familiaux et de maladie rémunérés.

Le programme Medicare engloberait dorénavant les soins dentaires, de l’ouïe et de la vue. Les dépenses consacrées au logement, aux soins à domicile et à la formation professionnelle seraient augmentées. De nouvelles ressources seraient affectées à une transition plus rapide à l’énergie verte.

Ces dépenses seraient financées avec une augmentation des impôts des riches et des grandes entreprises. Les bien nantis qui gagnent moins de 400 000 $US par année seraient toutefois épargnés, un engagement électoral de M. Biden.

Le budget prévoit par ailleurs de normaliser la situation de millionsd’immigrants qui vivent aux États-Unis illégalement. Une autre mesure, qui vise à rallier les démocrates modérés, prévoit des fonds pour renforcer la sécurité le long de la frontière.

Les républicains risquent d’organiser une opposition féroce. Ils croient que la querelle pourrait porter des fruits l’an prochain, lors des élections qui détermineront quel parti contrôlera la Chambre des représentants et le Sénat. Ils prévoient forcer la tenue de votes sur des amendements qui portent notamment sur l’immigration, la criminalité et l’inflation, dans l’espoir que cela leur sera bénéfique l’automne prochain.

 

À voir en vidéo