Un policier meurt poignardé au Pentagone

L’événement s’est produit sur le quai d’autobus de la station de métro qui fait partie du centre de transit du Pentagone.
Photo: Olivier Douliery Agence France-Presse L’événement s’est produit sur le quai d’autobus de la station de métro qui fait partie du centre de transit du Pentagone.

Un policier est mort après avoir été poignardé, mardi, lors d’un incident violent à un arrêt d’autobus à l’extérieur du Pentagone, et un suspect a été abattu par les forces de l’ordre, ont annoncé des responsables.

Le Pentagone, quartier général de l’armée américaine, près de Washington, a été temporairement bouclé après que des coups de feu ont été tirés, mardi matin, près de l’entrée du complexe. Un policier du Pentagone qui avait été poignardé est décédé plus tard, selon des responsables qui n’étaient pas autorisés à discuter de la question et qui ont parlé à l’Associated Press sous couvert de l’anonymat.

Le lien entre la fusillade et le coup de couteau reste à déterminer. Les autorités n’ont pas fourni dans l’immédiat de détails ni la séquence des événements.

L’incident s’est produit à l’arrêt d’autobus d’une gare de transit des transports publics à quelques pas de l’imposant édifice à haute sécurité, selon les services de sécurité du Pentagone. Le complexe est situé dans le comté d’Arlington, en Virginie, juste en face de Washington, de l’autre côté de la rivière Potomac.

Un journaliste de l’Associated Press près du bâtiment a entendu plusieurs coups de feu, puis une pause, et au moins un autre coup de feu. Un autre journaliste de l’AP a entendu la police crier « tireur ».

Le Pentagone a finalement indiqué que tout le complexe était fermé en raison d’une « opération policière ». L’agence responsable de la sécurité au Pentagone a écrit sur Twitter peu avant midi que la scène de l’incident était sécurisée. Le confinement a été levé, à l’exception de la zone autour de la scène de crime.

Au moment de la fusillade, le secrétaire à la Défense, Lloyd Austin, et le général Mark Milley, chef d’état-major interarmées, étaient en réunion à la Maison-Blanche avec le président Joe Biden.

En 2010, deux policiers du Pentagone avaient été blessés par un homme armé dans une zone de contrôle de sécurité. Les policiers avaient pu riposter, blessant mortellement le tireur, identifié comme étant John Patrick Bedell.



À voir en vidéo