Quatre Canadiens parmi les disparus de Surfside

Les secours font face au difficile arbitrage entre des recherches délicates, privilégiant l’acoustique et le maintien d’éventuelles poches d’air, et celles utilisant de gros engins mécaniques pour déblayer les décombres, plus susceptibles de faire davantage s’affaisser la montagne de gravats.
Photo: Joe Raedle Getty Images Agence France-Presse Les secours font face au difficile arbitrage entre des recherches délicates, privilégiant l’acoustique et le maintien d’éventuelles poches d’air, et celles utilisant de gros engins mécaniques pour déblayer les décombres, plus susceptibles de faire davantage s’affaisser la montagne de gravats.

Le bilan du tragique effondrement d’un immeuble près de Miami, en Floride, est passé à au moins neuf morts dimanche, les secours continuant à rechercher nuit et jour plus de 150 personnes toujours portées disparues.

Les quatre Canadiens figurant peut-être parmi les victimes de l’effondrement d’un immeuble résidentiel, dans la banlieue de Miami, viennent de trois familles différentes, a indiqué Affaires mondiales Canada, dimanche.

Plus tôt, le ministère avait dit qu’il s’agissait de quatre Canadiens de deux familles différentes. Il a corrigé le tir quelques heures plus tard. De plus, il confirme que ces quatre personnes figurent parmi celles manquant à l’appel.

Affaires mondiales Canada dit avoir obtenu des « informations préliminaires ». « Les représentants consulaires canadiens à Miami sont en contact avec les autorités locales pour obtenir plus de renseignements, a écrit une porte-parole, Ciara Trudeau, dans un courriel. Ces représentants sont également en contact avec les familles affectées. » Le ministère ne donnera aucune autre précision, mentionnant la loi sur la confidentialité.

Le bilan officiel indique 9 morts, mais plus de 150 personnes manquent encore à l’appel, trois jours après la tragédie. Des sauveteurs israéliens et mexicains sont arrivés en renfort pour aider les secouristes américains, mais, plus de 80 heures après la catastrophe, l’espoir de retrouver des survivants s’amenuise.

Nous avons été capables de retrouver quatre corps de plus dans les décombres, ainsi que des restes humains supplémentaires. Nous avons toutes les ressources dont nous avons besoin pour ce travail.  

Une tranchée « cruciale dans la poursuite des recherches » a été creusée dans les ruines, a dit dimanche la mairesse du comté de Miami-Dade, Daniella Levine Cava, lors d’une conférence de presse. Elle atteint désormais une longueur de 38 mètres, pour 6 mètres de large et 12 mètres de profondeur, a-t-elle précisé.

Avec cette stratégie, « nous avons été capables de retrouver quatre corps de plus dans les décombres, ainsi que des restes humains supplémentaires », a déclaré la mairesse. Le précédentbilan faisait état de 5 morts et de 156 disparus. « Nous avons toutes les ressources dont nous avons besoin pour ce travail », a-t-elle assuré, parlant de « centaines » de secouristes mobilisés pour assurer des rotations.

Les opérations ont continué toute la nuit de samedi à dimanche à Surfside, dans le sud-est des États-Unis, où deux grandes grues sont utilisées pour retirer prudemment les débris. Mais les secours font face au difficile arbitrage entre des recherches délicates, privilégiant l’acoustique et le maintien d’éventuelles poches d’air, et celles utilisant de gros engins mécaniques pour déblayer les décombres, plus susceptibles de faire davantage s’affaisser la montagne de gravats.

Incendie maîtrisé

« Il y a des progrès de faits. Nous avons des vagues d’équipes de secours qui abondent sur le site », a déclaré dimanche matin sur ABC le maire de Surfside, Charles Burkett. Des secouristes venus du Mexique sont sur place pour aider, a-t-il précisé.

Une équipe composée de dix secouristes israéliens spécialisés est arrivée dimanche, et s’est rendue directement sur les lieux après l’atterrissage de leur avion. « C’est l’une desmeilleures, voire la meilleure, et la plus expérimentée des équipes de sauvetage israéliennes. Ils se sont déjà déplacés à travers le monde dans le cadre de situations similaires », a déclaré à l’AFP Nachman Shai, ministre israélien chargé des questions liées à la diaspora juive.

Les recherches étaient jusqu’ici compliquées par un incendie dont la fumée avait rendu certaines zones inaccessibles. Mais le feu a finalement été maîtrisé samedi midi.

Quatre victimes ont déjà été identifiées, a annoncé samedi soir la police locale, qui a publié leurs noms accompagnés de leur numéro d’appartement. Gladys et Antonio Lozano, 79 et 83 ans respectivement, vivaient dans le même logement. Les deux autres personnes avaient toutes deux 54 ans, dont l’une, Stacie Fang, était la mère d’un garçon de 15 ans sauvé des gravats jeudi matin, selon leMiami Herald.

Jeudi avant l’aube, les douze étages de ce complexe donnant sur l’océan, nommé Champlain Towers, se sont effondrés. Le drame a touché environ 55 appartements. Les questions sur l’origine de cette tragédie se font de plus en plus pressantes. Un habitant de l’immeuble a d’ores et déjà lancé une action collective, selon le média NBC, dans le but d’obtenir une indemnisation pour les victimes.

Plusieurs anciens rapports d’expertise sur le bâtiment ont refait surface, dont un datant de 2018, qui avait noté des « dommages structurels majeurs », ainsi que des « fissures » dans les colonnes de béton du sous-sol du bâtiment, selon des documents publiés vendredi soir par la ville de Surfside. L’expert auteur de cette étude recommandait alors des travaux « dans un avenir proche », sans toutefois parler de risque d’effondrement. L’enquête durera probablement des mois.

Avec La Presse canadienne 

À voir en vidéo