Forte hausse des inscriptions au chômage aux États-Unis

Plusieurs États et villes du pays ont imposé de nouvelles restrictions face à la flambée des cas de COVID-19.
Photo: Olivier Douliery Agence France-Presse Plusieurs États et villes du pays ont imposé de nouvelles restrictions face à la flambée des cas de COVID-19.

Les inscriptions au chômage sont reparties en forte hausse la semaine dernière aux États-Unis, au moment où plusieurs États et villes du pays ont imposé de nouvelles restrictions face à la flambée des cas de COVID-19, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Entre le 8 et le 14 novembre, 742 000 personnes se sont inscrites au chômage, en forte hausse par rapport aux 711 000 personnes qui avaient pointé au chômage la semaine d’avant, un chiffre révisé en hausse. C’est aussi bien plus élevé que les 720 000 inscriptions attendues par les analystes.

Le pays comptait près de 6,4 millions de chômeurs début novembre, ce chiffre étant publié avec une semaine de décalage. Cela représente 429 000 personnes de moins que la semaine précédente, une partie ayant retrouvé un emploi, quand d’autres n’ont simplement plus droit aux allocations-chômage, versées pendant six mois maximum aux États-Unis.

En ajoutant les programmes d’aides liés à la pandémie, qui permettent de prolonger de plusieurs semaines le versement d’allocations ou de les étendre à des travailleurs qui n’y ont habituellement pas droit, comme les indépendants, ce sont 20,3 millions de personnes qui touchaient une aide au cours de la dernière semaine d’octobre, soit 841 245 personnes de moins qu’une semaine plus tôt.

Mais cela ne signifie pas que tous ont retrouvé du travail. Beaucoup sont en effet sortis des statistiques, car leurs droits ont expiré.

La situation pourrait empirer car si les élus du Congrès ne parviennent pas à trouver rapidement un compromis pour venir financièrement en aide aux ménages et aux entreprises, 12 millions de chômeurs vont brutalement se retrouver sans ressource au lendemain de Noël, a averti The Century Foundation, un groupe de réflexion démocrate.

L’hiver s’annonce difficile, car le virus repart aux États-Unis depuis plusieurs semaines, poussant les autorités à prendre des mesures freinant l’activité économique, ce qui a des conséquences importantes sur l’emploi.

L’État de New York a ainsi imposé un couvre-feu aux bars et restaurants, et refermera ses écoles à compter de ce jeudi. La mairie de Chicago, troisième ville du pays, a appelé ses habitants à rester chez eux, sauf pour les déplacements essentiels.

Les États-Unis ont enregistré en moyenne chaque jour plus d’un millier de décès au cours des deux dernières semaines, et ont atteint mercredi la barre des 250 000 décès attribués à la COVID-19 depuis le début de la pandémie, selon le comptage de référence de l’université Johns Hopkins.