«Le Devoir» aux États-Unis

À un mois jour pour jour de la date prévue du scrutin, cette présidentielle déjà hors du commun vient de prendre un autre tournant exceptionnel.
Photo: Joseph Prezioso Agence France-Presse À un mois jour pour jour de la date prévue du scrutin, cette présidentielle déjà hors du commun vient de prendre un autre tournant exceptionnel.

La population nord-américaine s’est levée vendredi matin en apprenant que le président Donald Trump s’était placé en isolement, lui et sa femme, Melania, ayant contracté la COVID-19. À un mois jour pour jour de la date prévue du scrutin, cette présidentielle déjà hors du commun vient de prendre un autre tournant exceptionnel.

Des rebondissements dans la campagne électorale américaine ? Voilà la matière avec laquelle les médias et les reporters doivent — et aiment ! — composer. Les lecteurs du Devoir auront noté que notre couverture est bel et bien commencée, non seulement à travers le suivi quotidien des aléas de la campagne, mais aussi avec des reportages inédits produits par nos journalistes expédiés sur la route américaine et l’analyse fine de nos chroniqueurs. Tout au long des trente jours qui nous mèneront au moment du vote, d’autres équipes de journalistes passeront par des États clés et tenteront de comprendre les enjeux chers aux électeurs des deux camps. Le Fonds de journalisme international Transat-Le Devoir nous permet de voyager même en temps de pandémie, ce qui nous semble toujours la manière essentielle de rendre compte de ce qui se passe sur le terrain. D’ailleurs, des équipes de journalistes vidéo sont actuellement aux États-Unis pour aller à la rencontre des électeurs et suivre le pouls de la campagne.

Aujourd’hui, samedi, nous lançons une nouvelle infolettre. Le Courrier américain atterrira donc au petit matin dans la boîte courriel des abonnés avec un résumé des nouvelles fortes et de nos propres productions inédites. Quelques rubriques s’attarderont par exemple aux points de vue d’experts, aux images de campagne, aux analyses médiatiques américaines ou aux carnets de voyage de nos journalistes.

Le jour du scrutin, nous proposons une couverture en direct de l’élection, grâce à un tableau de bord numérique des résultats permettant de suivre l’évolution de ce qui s’annonce comme une course enlevante. Enfin, peu importe le candidat choisi par la population, Le Devoir s’installera à Washington pendant quelques mois, le temps de suivre les débuts du nouveau gouvernement. Bonne campagne !

À voir en vidéo