Décès de David Graeber, figure de proue d’«Occupy Wall Street»

David Graeber (à gauche) tient un discours lors d'une occupation à l'Université d'Amsterdam, en 2015. 
Photo: Guido van Nispen David Graeber (à gauche) tient un discours lors d'une occupation à l'Université d'Amsterdam, en 2015. 

L’anthropologue américain David Graeber, figure de proue du mouvement de dénonciation des abus du capitalisme « Occupy Wall Street », est mort à l’âge de 59 ans, a fait savoir sa femme dans un message publié jeudi sur Twitter. Il s’est éteint mercredi dans un hôpital de Venise, en Italie.

Militant altermondialiste et anarchiste, M. Graeber avait joué un rôle important dans le mouvement « Occupy Wall Street », né en septembre 2011 dans les environs du quartier de la Bourse new-yorkaise en réponse à la crise financière.

Il est également l’auteur de nombreux ouvrages dont « Dette : 5000 ans d’histoire », « Bureaucratie, l’utopie des règles » et « Bullshit jobs », dans lequel il dénonçait les « jobs à la con » sans la moindre utilité sociale.

Ancien professeur à l’université Yale et à Goldsmiths, Université de Londres, M. Graeber enseignait l’anthropologie à la London School of Economics.

Il était par ailleurs un fervent soutien du mouvement d’indépendance des Kurdes au Moyen-Orient.

À voir en vidéo