Le couvre-feu à New York prolongé jusqu’à dimanche

Malgré le couvre-feu, New York a été le théâtre de manifestations et de nouvelles scènes de pillage lundi soir.
Photo: John Moore Getty images / Agence France-Presse Malgré le couvre-feu, New York a été le théâtre de manifestations et de nouvelles scènes de pillage lundi soir.

Le couvre-feu décrété lundi à New York va être prolongé jusqu'au 7 juin, a annoncé mardi le maire de New York Bill de Blasio après une série de pillages, tout en refusant de déployer la Garde nationale dans la capitale économique américaine comme réclamé par Donald Trump.

 

Cette mesure exceptionnelle sera en vigueur de 20 h à 5 h du matin, a précisé le maire, après que le cœur de Manhattan et certains quartiers du Bronx eurent été le théâtre de nombreuses scènes de pillage lundi soir, au premier jour du couvre-feu. 

 

De nombreux commerces ont été vandalisés, dont le grand magasin emblématique Macy's.

 

« Des intrus ont pénétré dans le magasin, (..) la police est intervenue et à ce stade les dégâts sont limités », a indiqué à l'AFP un porte-parole de la chaîne.

 

Au vu de ces images largement relayées sur les réseaux sociaux, le président Donald Trump, qui lorsqu'il habitait New York vivait sur la 5e Avenue, tout près de certains magasins ciblés lundi, a appelé dans un tweet la ville à « agir vite » et à « appeler la Garde nationale ».

 

Plusieurs villes à travers le pays ont déjà appelé ces soldats en renfort après les manifestations contre les brutalités policières contre les Américains noirs qui embrasent le pays depuis une semaine, après la mort de George Floyd aux mains d'un policier blanc à Minneapolis.

 

Mais M. de Blasio a estimé que la ville n’en avait « pas besoin » grâce à ses plus de 36 000 policiers, soit les effectifs policiers municipaux les plus importants du pays, mieux préparés selon lui à ce genre de situations. 

 

« Nous allons prendre des mesures immédiatement pour rétablir l'ordre et le calme », a-t-il assuré. « Je sais que nous allons surmonter cela, nous allons avoir quelques jours difficiles, mais nous allons y arriver ».

 

Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a de son côté jugé « inexcusables » les pillages de lundi soir, et estimé que le maire et la police n'avaient « pas fait leur travail ».

 

« Je pense que le maire sous-estime l'ampleur et la durée du problème, je ne pense pas qu'ils aient utilisé suffisamment de policiers pour y répondre », a déclaré lors d'un point de presse M. Cuomo, dont les rapports avec le maire sont notoirement difficiles.

 

Le gouverneur a cependant refusé d'imposer un déploiement de la Garde nationale à New York, soulignant que cela impliquerait de suspendre le maire et que cela ne ferait qu'« empirer la situation ».

 

Entré en vigueur lundi à 23 h, le couvre-feu new-yorkais a été avancé et commence désormais dès 20 h.

À voir en vidéo