George Floyd est mort asphyxié, confirme une autopsie indépendante

Le frère de George Floyd, Terrence, prononçant une allocution près du lieu où l'homicide a eu lieu, il y a une semaine, à Minneapolis.
Photo: Stephen Maturen Getty Images via AFP Le frère de George Floyd, Terrence, prononçant une allocution près du lieu où l'homicide a eu lieu, il y a une semaine, à Minneapolis.

George Floyd est mort « par homicide » après avoir fait un « arrêt cardiaque » à cause de la « pression » exercée sur son cou par les policiers, a estimé lundi le médecin légiste officiel responsable de son autopsie.

Cet Afro-Américain de 46 ans, dont la mort aux mains de la police il y a une semaine à Minneapolis a déclenché une profonde révolte dans tous les États-Unis, était par ailleurs drogué au fentanyl, un puissant opiacé, a ajouté le médecin légiste du comté de Hennepin dans un communiqué.

Plus tôt lundi, on apprenait qu'une autopsie indépendante concluait que M. Floyd est mort asphyxié en raison d’une « pression forte et prolongée », selon l’avocat de la famille de la victime.

« Des médecins indépendants ayant mené une autopsie sur M. Floyd dimanche ont conclu que le décès avait résulté d’une asphyxie par pression prolongée », a déclaré l’avocat, Ben Crump.

Cette pression prolongée « sur son cou a coupé le flot sanguin allant vers son cerveau et la pression sur son dos a entravé sa capacité à gonfler ses poumons », a-t-il précisé.

« Les preuves soutiennent l’asphyxie comme cause du décès et l’homicide comme circonstance de la mort », a souligné lors d’une conférence de presse Allecia Wilson, médecin légiste de l’université du Michigan, qui a pu examiner le corps de la victime.

George Floyd, 46 ans, est mort le 27 mai à Minneapolis après qu’un policier blanc a plaqué son genou sur son cou pendant pendant 8 minutes et 46 secondes, selon les éléments de la plainte criminelle contre l’agent impliqué.


« L’effet combiné de l’arrestation et de l’immobilisation de M. Floyd par la police, ses antécédents médicaux et la présence potentielle de substance psychoactive dans son corps ont probablement contribué à sa mort », indiquent les résultats de l’autopsie des autorités locales, présents dans la plainte.


L’ancien policier Derek Chauvin, 44 ans, a été arrêté et accusé « d’homicide involontaire »


Il devait comparaître lundi devant un tribunal, mais cette première audience a été reportée au 8 juin.


De New York à Los Angeles, de Philadelphie à Seattle, des dizaines voire des centaines de milliers d’Américains manifestent depuis une semaine contre les brutalités policières, le racisme et les inégalités sociales, exacerbées par la crise de COVID-19.


À voir en vidéo