Aux États-Unis, une femme blanche dénonce inutilement un homme noir à la police

<p>Dans une vidéo devenue virale, on voit une femme blanche avec son chien non tenu en laisse — alors que les chiens sont censés l’être dans Central Park — se plaindre d’être filmée.</p>
Photo: Ludovic Marin Agence France-Presse

Dans une vidéo devenue virale, on voit une femme blanche avec son chien non tenu en laisse — alors que les chiens sont censés l’être dans Central Park — se plaindre d’être filmée.

Une vidéo montrant une femme blanche à New York, appelant la police après qu’un homme noir amateur d’oiseaux l’eut priée d’attacher son chien, est devenue virale sur Twitter, témoin de l’indignation face aux signalements injustifiés de Noirs à la police aux États-Unis.

Dans cette vidéo d’une minute environ, on voit la femme, identifiée comme Amy Cooper, avec son chien non tenu en laisse — alors que les chiens sont censés l’être dans cette partie un peu sauvage de Central Park — se plaindre d’être filmée.

Lorsque l’ornithologue amateur qui la filme, Christian Cooper (sans relation), continue à filmer, elle appelle la police.

« Un Afro-Américain me menace, moi et mon chien, envoyez des policiers immédiatement ! » l’entend-on crier au téléphone.


Publiée lundi par la soeur de M. Cooper, la vidéo avait été vue mardi plus de 30 millions de fois sur Twitter. Certains qualifiaient Amy Cooper de « Karen », surnom utilisé sur les réseaux sociaux pour dénoncer les femmes blanches rapportant de fausses infractions commises par des Noirs.

La vidéo montre « du racisme pur et simple », a déclaré sur Twitter le maire démocrate de New York, Bill de Blasio. « Ce genre de haine n’a pas sa place dans notre ville ».

Amy Cooper a beau s’être excusée sur CNN, assurant qu’elle n’était « pas raciste » et avoir « juste eu peur », elle a perdu son travail.

Après l’avoir suspendue dans un premier temps, la société d’investissements Franklin Templeton qui l’employait a indiqué avoir décidé de « la licencier définitivement, avec effet immédiat ».

« Nous ne tolérons aucune forme de racisme », a indiqué l’entreprise sur son compte Twitter.

Christian Cooper a lui expliqué vouloir « documenter » ce genre d’incidents. « Malheureusement, nous vivons à une époque où les hommes noirs sont vus comme des cibles, comme ce qu’il s’est passé avec Ahmaud Arbery », a-t-il déclaré sur CNN.

Ahmaud Arbery, 25 ans, a été abattu le 23 février dernier, alors qu’il faisait un jogging à Brunswick, dans l’Etat de Géorgie. Ce n’est qu’après l’émergence d’une vidéo du drame, début mai, que trois personnes ont été arrêtées, y compris un ancien policier à la retraite qui a affirmé l’avoir pris pour un cambrioleur.

À voir en vidéo