Le maire de New York demande un confinement national

La ville de New York est épicentre de l’épidémie de coronavirus aux États-Unis.
Photo: Eduardo Munoz Alvarez / Getty Images / Agence La ville de New York est épicentre de l’épidémie de coronavirus aux États-Unis.

Le maire de New York, épicentre de l’épidémie de coronavirus aux États-Unis, a appelé lundi à généraliser à l’ensemble du pays les mesures de confinement coercitives adoptées dans les États les plus touchés, et réclamé à nouveau une aide d’urgence du gouvernement fédéral.

« Il faut que ces mesures de confinement [fermant les activités non essentielles et obligeant les gens à rester chez eux], qu’ont prises New York et la Californie, soient partout », a déclaré le maire Bill de Blasio sur CNN.

« Il faut qu’on prenne ces mesures extrêmes », a ajouté le maire de la première métropole américaine, qui comptait dimanche soir déjà près de 11 000 cas confirmés — soit près du tiers des cas américains — et 99 morts.

« Ce ne sera pas pour toujours, mais on a deux-trois mois difficiles devant nous », a-t-il ajouté, alors que des millions d’Américains vivent désormais sous régime de confinement plus ou moins coercitif, mais que Donald Trump a refusé d’imposer une telle mesure à l’ensemble des États-Unis.

Après un entretien avec le président Donald Trump et le vice-président Mike Pence dimanche, il a relancé lundi un appel au gouvernement fédéral pour l’envoi immédiat de respirateurs et de masques de protection, indiquant que les stocks actuels seraient épuisés cette semaine.

« Il faut qu’il y ait intervention du gouvernement fédéral, qu’il dise voilà le premier endroit qui a besoin de respirateurs et de masques, voilà le deuxième et le troisième, que ce ne soit pas un marché libre de qui a le plus d’argent ».

« Je veux voir littéralement des centaines de respirateurs et des centaines de milliers puis des millions de masques, car s’ils ne commencent pas à arriver cette semaine, nous arriverons au point où des gens ne pourront pas être sauvés alors qu’ils auraient pu l’être ».

« Il y a quelques jours encore, je croyais qu’on pourrait tenir jusqu’en avril, mais ça va si vite maintenant que je ne peux même plus dire ça ».

New York attend aussi l’aide la Garde nationale et du Corps d’ingénieurs de l’armée américaine pour mettre en place des lits d’hôpitaux supplémentaires.

Le grand centre de conférences du Javits Center, à Manhattan, désormais déserté, doit être transformé en centre hospitalier. M. De Blasio a indiqué qu’il espérait qu’il serait « opérationnel » cette semaine.

Donald Trump a ordonné dimanche que des milliers de lits soient installés à New York, en Californie et dans l’État de Washington, les plus touchés par la pandémie.