Un incendie se propage au milieu des vignobles californiens

L’incendie <em>Kincade</em>, attisé par des bourrasques atteignant les 120 km/h, progresse rapidement.
Photo: Josh Edelson Agence France-Presse L’incendie Kincade, attisé par des bourrasques atteignant les 120 km/h, progresse rapidement.

Un incendie s’est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi dans une région viticole au nord de San Francisco, en Californie, où les flammes, poussées par des vents violents, avaient déjà parcouru plus de 4000 hectares, selon les pompiers.

Un ordre d’évacuation a été lancé pour les habitants de Geyserville, petite ville d’un millier d’habitants bordée de vignobles, dont celui appartenant au réalisateur américain Francis Ford Coppola.

« Si vous vous trouvez à Geyserville, partez immédiatement », a exigé jeudi matin, avant le lever du jour, le bureau du shérif du comté de Sonoma alors que l’incendie Kincade, attisé par des bourrasques atteignant les 120 km/h, progressait rapidement.

« Nous lui courrons quasiment après pour essayer de le suivre », a déclaré à des médias locaux Amy Head, porte-parole des pompiers californiens.

« Cet incendie se déplace rapidement, veuillez rester à l’écoute des ordres d’évacuation », a demandé sur Twitter l’élu du Sénat de Californie Mike McGuire.

   

Les autorités locales ignoraient l’origine du sinistre, dont les images, certaines rappelant des coulées de lave, témoignaient de son intensité.

Les services météorologiques californiens ont par ailleurs émis un avertissement pour le comté de San Diego, dans le sud de l’État, où des vents soutenus pourraient là aussi favoriser des départs de feu jeudi et vendredi.

L’opérateur San Diego Gas & Electric a informé plus de 40 000 clients de la région — frappée par la sécheresse au sortir de l’été et où les températures devaient encore dépasser jeudi les 30 °C — de potentielles coupures d’électricité préventives.

Un violent incendie avait ravagé à l’automne 2018 la petite ville de Paradise, dans le nord de la Californie, faisant 86 morts et plusieurs dizaines de milliers de déplacés.