Trump dénonce l’acharnement des démocrates

Donald Trump avait dénoncé « une chasse aux sorcières de caniveau ».
Photo: Saul Loeb Archives Agence France-Presse Donald Trump avait dénoncé « une chasse aux sorcières de caniveau ».

Donald Trump a continué mercredi à donner libre cours à sa colère, au lendemain du lancement par les démocrates d’une procédure de destitution le visant, estimant être le président le plus « maltraité » dans l’histoire des États-Unis.

« Il n’y a eu aucun président dans l’histoire de notre pays qui a été traité si mal que moi. Les démocrates sont emplis de haine et de peur », a accusé de bon matin, sur Twitter, le dirigeant républicain, depuis New York où il se trouve rendu pour l’Assemblée générale de l’ONU.

« Il ne faut pas que cela puisse arriver à un autre président. Chasse aux sorcières ! », a lancé l’ex-magnat de l’immobilier, reprenant son expression privilégiée pour critiquer l’enquête du procureur spécial Robert Mueller sur l’ingérence russe dans la présidentielle de 2016.

   

Les démocrates ont lancé mardi à Washington la première étape de sa mise en accusation, le soupçonnant d’avoir demandé au président ukrainien d’enquêter sur son potentiel rival démocrate à la présidentielle 2020 Joe Biden, une procédure rare et explosive qui a toutefois peu de chances d’aboutir à une destitution.

« Aujourd’hui, j’annonce que la Chambre des représentants ouvre une enquête officielle en vue d’une procédure de destitution » de M. Trump, a annoncé la présidente démocrate de la chambre basse, Nancy Pelosi.

« Les actes du président jusqu’à ce jour ont violé la Constitution », a-t-elle accusé lors d’une allocution au Congrès.

Peu après cette intervention, Donald Trump avait dénoncé « une chasse aux sorcières de caniveau ».

En dépit des nombreuses affaires qui ont secoué les premières années de la présidence de M. Trump, ce coup de tonnerre politique représente l’attaque la plus frontale contre le milliardaire républicain.