États-Unis: Walmart cessera la vente de certaines munitions

La décision survient dans la foulée de la fusillade dans son magasin d'El Paso, le mois dernier.
Photo: Sandy Huffaker Archives Getty Images/AFP La décision survient dans la foulée de la fusillade dans son magasin d'El Paso, le mois dernier.

Walmart a plaidé pour rendre les ventes d’armes à feu plus restrictives et joint le geste à la parole mardi en mettant fin à la vente des munitions alimentant les armes semi-automatiques généralement utilisées dans les tueries de masse aux États-Unis.

Dans un communiqué, le patron du géant de la grande distribution, Doug McMillon a qualifié « d’inacceptable » le statu quo sur l’accès aux armes à feu et demandé au Congrès et à la Maison-Blanche de prendre des mesures de « bon sens », notamment en renforçant la vérification des antécédents des acheteurs d’armes.

Cette décision intervient un mois après une fusillade dans un magasin Walmart à El Paso, au Texas, qui avait coûté la vie à 22 personnes. Une autre fusillade a eu lieu samedi dernier au Texas, dans la ville d’Odessa, avec un bilan de sept morts.

« Comme nous l’avons déjà vu, ces événements tragiques ont lieu, puis les projecteurs s’éteignent. On ne peut pas laisser cela se produire », a écrit M. McMillon.

M. McMillon a précisé que Walmart arrêterait de vendre des munitions pour les fusils d’assaut semi-automatiques utilisant des munitions de calibre 5,56 (ou son équivalent .223), une fois que les stocks actuels seraient écoulés.

Ces armes de type AR-15 sont extrêmement répandues aux États-Unis, où elles équipent aussi de nombreux chasseurs.

Le patron du géant des supermarchés a indiqué que la part du groupe sur le marché américain des munitions, qui s’établit aujourd’hui à environ 20 %, devrait chuter pour passer de 6 à 9 %.

Walmart a également demandé à ses clients de s’abstenir de déambuler dans ses enseignes avec des armes à feu à la vue de tous dans les États où il est autorisé de les porter de manière visible.

Par ailleurs, le groupe a annoncé cesser la vente de munitions pour armes de poing une fois les stocks écoulés et interrompre la vente d’armes de poing en Alaska, dernier État où Walmart les proposait après y avoir mis fin dans le reste du pays en 1993.

Walmart continuera en revanche de vendre certains fusils de chasse et leurs munitions afin de rendre ses magasins « encore plus adaptés aux besoins des amateurs de chasse et de tir », a expliqué M. McMillon.