Les attentes montent en vue du témoignage de Mueller

Les démocrates espèrent que le témoignage de Robert Mueller relancera l’intérêt des électeurs, d’une façon que le rapport écrit n’avait pu le faire.
Photo: Andrew Harnik Associated Press Les démocrates espèrent que le témoignage de Robert Mueller relancera l’intérêt des électeurs, d’une façon que le rapport écrit n’avait pu le faire.

Les enjeux politiques seront élevés mercredi, autant pour le président Donald Trump que pour le Parti démocrate, lorsque le procureur extraordinaire Robert Mueller témoignera devant le Congrès.

Plusieurs espèrent que M. Mueller apportera des éclaircissements au sujet des conclusions de son enquête sur l’ingérence russe dans l’élection présidentielle de 2016.

« Écoutons et voyons où les faits nous mèneront, a dit la présidente de la Chambre des représentants, la démocrate Nancy Pelosi. Ensuite, nous verrons la suite des choses. »

Pourtant, il est fort possible que M. Mueller n’ajoute rien de nouveau à ce qu’il a déjà écrit.

Sa comparution devant le Congrès a nécessité plusieurs mois de négociations. M. Mueller demeure hésitant à discuter d’autres choses que son rapport écrit. Devant le Comité judiciaire de la Chambre des représentants et le Comité sur le renseignement, le procureur pourrait se contenter de rappeler les faits, laissant les élus et la population avec plus de questions que de réponses.

La comparution réticente de M. Mueller ne risque pas de galvaniser l’opinion publique sur une éventuelle tentative de destitution contre Donald Trump.

Le président américain prétend ne pas être particulièrement intéressé par la comparution, accusant ses adversaires de vouloir « jouer à des jeux politiques ».

« Je ne regarderai pas Mueller », a-t-il déclaré aux journalistes.

Mais la nation, elle, que fera-t-elle ?

Robert Mueller a parlé publiquement une seule fois de son rapport. Il avait alors dit que celui-ci devrait parler pour lui-même.

Selon ce rapport, bien qu’il n’existe aucune preuve montrant que l’organisation Trump a réussi à convaincre la Russie de faire basculer l’élection, M. Trump n’a pas été lavé de tous les soupçons d’ingérence pesant contre lui. M. Mueller ne croit pas que M. Trump pourrait être mis en accusation à cause d’une opinion juridique du département de la Justice au sujet des poursuites pouvant être engagées contre un président en exercice.

« Synchronisme »

L’équipe du procureur a semblé vouloir tenter de passer le témoin au Congrès. Plus de 80 élus démocrates estiment que le temps est venu d’amorcer une procédure de destitution. Leur nombre pourrait augmenter après le témoignage de M. Mueller.

Mais le temps semble devenir un allié de Donald Trump. Le président est passé maître pour faire dévier les débats publics. Encore récemment, il a détourné l’attention en formulant des commentaires racistes contre quatre élues de couleur.

« C’est une question de synchronisme », croit un professeur d’histoire de l’Université Princeton, Julian Zelizer. Selon lui, Robert Mueller aurait dû témoigner il y a plusieurs mois.

Selon un sondage réalisé en juin par l’Associated Press et le Centre pour la recherche sur les affaires publiques, 31 % des Américains déclaraient ne pas savoir si M. Mueller avait exonéré Donald Trump de toutes les allégations d’obstruction de justice.

Les démocrates espèrent que le témoignage de Robert Mueller relancera l’intérêt des électeurs, d’une façon que le rapport écrit n’avait pu le faire.

« Le contenu du rapport est si important et si accablant que lorsque M. Mueller lui donnera vie et le dira au peuple américain, cela aura un impact, a déclaré un membre du comité judiciaire de la Chambre, David Cicilline. Ce sera vraiment la première occasion pour le peuple américain d’entendre directement M. Mueller sur ce qu’il a découvert sur l’ingérence de la Russie dans l’élection présidentielle américaine et sur les efforts du président pour entraver, saper ou arrêter l’enquête. »