Un hélicoptère s’écrase sur le toit d’un édifice à Manhattan

Le pilote d’un hélicoptère qui s’est écrasé lundi sur le toit d’un édifice sur l’île de Manhattan est mort, selon le service d’incendie de la ville de New York.
Photo: Johannes Eisele Agence France-Presse Le pilote d’un hélicoptère qui s’est écrasé lundi sur le toit d’un édifice sur l’île de Manhattan est mort, selon le service d’incendie de la ville de New York.

Un hélicoptère s’est écrasé sur le toit d’un gratte-ciel de l’île de Manhattan, lundi, tuant le pilote qui était à bord et rappelant de douloureux souvenirs du 11 septembre 2001, bien que l’accident ne semble pas lié au terrorisme.

L’écrasement survenu près de Times Square et de la tour Trump a fait trembler l’édifice de 229 mètres d’AXA Equitable et a forcé les travailleurs à l’intérieur à évacuer le bâtiment.

Le gouverneur Andrew Cuomo, qui a parlé aux journalistes sur les lieux, a indiqué qu’un incendie s’était déclaré lors de l’écrasement, mais qu’il avait été rapidement maîtrisé.

Le pilote était apparemment seul à bord, et il n’y aurait eu aucun blessé dans l’accident, selon les autorités.

La cause de l’écrasement demeure nébuleuse pour l’instant, et on ne sait pas pourquoi l’hélicoptère privé Agusta A109E survolait l’espace aérien très contrôlé de Manhattan. Une restriction de vol adoptée par l’administration Trump interdit aux aéronefs de voler à moins de 3000 pieds (environ 914 mètres) dans un rayon d’un mile (1,6 kilomètre) de la tour Trump, qui est située à moins d’un kilomètre du lieu de l’écrasement.

L’accident s’est produit vers 14 h, alors que des nuages cachaient le toit de l’immeuble. L’édifice, qui est situé près du Rockefeller Center et de Times Square, a rapidement été entouré de véhicules d’urgence. La réaction des autorités a immédiatement évoqué des souvenirs des attentats du 11 septembre.

« Si vous êtes un New-Yorkais, vous avez un niveau de stress post-traumatique du 11 septembre 2001. Et je me souviens trop bien de cette matinée. Donc, dès que vous entendez un avion heurter un bâtiment, je pense avoir la même réflexion que les New-Yorkais », a soutenu le gouverneur Cuomo.

Le Conseil national de la sécurité des transports supervisera une enquête, a annoncé l’Administration américaine de l’aviation civile (FAA).