Otto Warmbier: Pyongyang a demandé deux millions

Washington —La Corée du Nord a demandé aux États-Unis deux millions de dollars en 2017 pour les frais d’hospitalisation d’Otto Warmbier comme condition pour le rapatriement du jeune Américain tombé dans le coma pendant sa détention à Pyongyang, a révélé jeudi le Washington Post. Le régime nord-coréen aurait fait signer une promesse de paiement à l’émissaire américain chargé de ramener l’étudiant, qui était décédé en juin 2017 à l’âge de 22 ans peu après son retour aux États-Unis. La facture n’a pas été payée en 2017, selon le quotidien, sans dire si elle l’avait été depuis. La Maison-Blanche a refusé de commenter les affirmations du Washington Post.