Une vague de froid extrême balaye le Midwest américain

<p>À Minneapolis, les autorités ont ouvert des centres d’hébergement d’urgence dans les bâtiments publics et les bibliothèques, alors que les passagers des bus et des trains pourront rester à l’abri pour se réchauffer.</p>
Photo: Stephen Maturen Agence France-Presse

À Minneapolis, les autorités ont ouvert des centres d’hébergement d’urgence dans les bâtiments publics et les bibliothèques, alors que les passagers des bus et des trains pourront rester à l’abri pour se réchauffer.

Le nord des États-Unis gelait mercredi sous des températures et un vent polaires venus de l’Arctique, poussant les autorités à mettre en place des mesures d’urgence pour protéger la population la plus fragile.

Cette « masse d’air arctique sans précédent » va provoquer des températures extrêmes avec des ressentis de -34 à -51 dans les Prairies, la région des Grands Lacs et le nord du Midwest américain, selon les services météorologiques (NWS).

Dans le nord-ouest du Minnesota, le mercure est descendu à -40 °C à 6 h dans la petite ville de Mahnomen, avec un ressenti à -53.

Les autorités de l’Illinois, du Wisconsin et du Michigan ont émis des bulletins d’alerte pour mercredi qui devait être la journée la plus froide de cet épisode polaire affectant quelque 60 millions d’habitants.

Les habitants de Chicago — la troisième ville du pays, surnommée la Ville des vents — se sont réveillés avec la vue de blocs de glace recouvrant les canaux et les rives du lac Michigan gelées baignant sous le soleil. Pour se protéger du vent glacial, de nombreux résidents se couvraient les yeux avec des masques de ski.

Avec -28 °C à 4 h, la ville a battu le record de froid pour un 30 janvier qui datait de 1966 (-26 °C). Il était attendu jusqu’à -30 °C en matinée et -26 °C dans l’après-midi.

« Nous avons besoin que chacun collabore et s’assure que vous et votre famille soyez préparés », a affirmé J.B. Pritzker, le gouverneur de l’Illinois.

Dans le Michigan, l’alerte au vent polaire est en place jusqu’à jeudi en fin de matinée, a indiqué le service météo de l’État, appelant la population à faire preuve d’une extrême prudence.

Le vent froid « pourrait causer des engelures sur la peau exposée en 10 minutes seulement si une activité extérieure est nécessaire », a prévenu le NWS.

D’importantes perturbations

Le vent glacial descendu du cercle arctique et qui se dirige vers l’est du pays a déjà fait au moins cinq morts, selon les médias, et a provoqué de nombreuses perturbations.

Les employés des chemins de fer de Chicago ont mis le feu aux rails pour éviter qu’ils ne gèlent et soient impraticables.

Tous les trains urbains Metra Electric étaient à l’arrêt mercredi matin et jusqu’à « nouvel ordre », selon la société de transport.

« Il y a eu de multiples problèmes avec les câbles [d’alimentation], notamment à cause de la rétractation du métal en raison des conditions climatiques extrêmes », a expliqué Michael Gillis, porte-parole de Metra, cité par la presse.

Dans les deux aéroports de la ville, O’Hare et Midway, plus de 1500 vols ont été annulés.

La mairie a lancé sur Twitter le mot-clic #StayWarmChicago pour décourager la population de sortir.

Les écoles de la ville resteront fermées mercredi et jeudi. Plusieurs bâtiments fédéraux, des centres sociaux, des bibliothèques et même des commissariats de police ont ouvert leurs portes pour ceux ayant besoin de se réchauffer, notamment les quelque 16 000 sans-abri de la ville.

« Nous ajoutons des lits dans les refuges », a annoncé mardi le maire démocrate, Rahm Emanuel. « Aucun de ceux ayant besoin d’une place au chaud ne sera refusé. »

Le service de réservation de voitures avec chauffeur Lyft a également offert des courses, jusqu’à hauteur de 15 $, pour les clients souhaitant rejoindre ces centres pour se protéger du froid.

À Minneapolis et dans sa « ville jumelle » de Saint-Paul, de nombreux abris devaient rester ouverts 24 heures par jour.

Face à la détérioration des conditions météo, la poste américaine, le US Postal Service, a indiqué suspendre sa distribution de courrier mercredi dans six États: l’Illinois, l’Iowa, le Minnesota, les Dakota du Nord et du Sud et le Wisconsin.

Le redoux est prévu dans ces régions pour la fin de semaine, tandis que la vague de froid se dirige vers la côte atlantique. Une chute des températures et des bourrasques de neige étaient ainsi attendues en Pennsylvanie et dans le Maine.