Trump s’en prend à nouveau avec virulence à l’enquête russe

Dénonçant un «véritable chaos», Donald Trump n’a pas caché son agacement dans cette énième tirade contre l’équipe de Robert Mueller.
Photo: Saul Loeb Archives Agence France-Presse Dénonçant un «véritable chaos», Donald Trump n’a pas caché son agacement dans cette énième tirade contre l’équipe de Robert Mueller.

Le président américain Donald Trump a dénoncé une nouvelle fois jeudi avec véhémence l’enquête russe menée par le procureur spécial Mueller, une semaine après avoir limogé son secrétaire à la Justice qui s’était récusé dans cette affaire.

« UNE CHASSE AUX SORCIÈRES ABSOLUE COMME AUCUNE AUTRE DANS L’HISTOIRE AMÉRICAINE », a dénoncé, de bon matin M. Trump sur Twitter, associant l’enquête à « une honte » pour la nation américaine.

   

Le ton, les lettres capitales, ces attaques contre Robert Mueller et son équipe chargés d’enquêter notamment sur les soupçons de collusion entre l’équipe de campagne de Trump et Moscou pendant l’élection présidentielle de 2016 sont loin d’être nouvelles.

Elles prennent cependant un relief particulier, quelques jours après le revers des républicains aux élections de mi-mandat et la nomination, hautement controversée, d’un secrétaire à la Justice par intérim à la place de Jeff Sessions, remercié.

L’homme chargé de l’intérim, Matthew Whitaker, avait critiqué en 2017 l’ampleur de l’enquête Mueller, son coût et repris à son compte la thèse du président américain évoquant une « chasse aux sorcières ». Ces investigations étant chapeautées par le département de la Justice, la nomination de M. Whitaker suscite l’inquiétude des démocrates.

Dénonçant un « véritable chaos », le locataire de la Maison-Blanche n’a pas caché son agacement dans cette énième tirade contre l’équipe de Robert Mueller.

« Ils n’ont trouvé aucune collusion et sont devenus complètement cinglés », a tempêté Donald Trump.

« Ils crient et hurlent sur des personnes, menaçant de manière ignoble ceux qui n’apportent pas les réponses qu’ils veulent », a-t-il poursuivi, sans fournir davantage de détails.

« Ils sont une honte pour notre nation et n’ont rien à faire de toutes les vies qu’ils ont ruinées. »

En un an et demi d’enquête, les investigations de Robert Mueller ont mené à l’inculpation de 30 personnes ou entités américaines et russes.

Après que Jeff Sessions s’est récusé de l’enquête russe, son numéro 2, Rod Rosenstein, a supervisé ces investigations tentaculaires.