La démocrate Kyrsten Sinema a été officiellement déclarée élue en Arizona

Pendant la campagne électorale, la démocrate Kyrsten Sinema s’était présentée comme une modérée qui tenterait de travailler avec ses opposants. Elle a finalement battu la républicaine Martha McSally.
Photo: Christian Petersen / Getty Images North America / AFP Pendant la campagne électorale, la démocrate Kyrsten Sinema s’était présentée comme une modérée qui tenterait de travailler avec ses opposants. Elle a finalement battu la républicaine Martha McSally.

La démocrate Kyrsten Sinema a remporté un siège du Sénat en Arizona, lundi, dans une course serrée contre la républicaine Martha McSally, qui tentait de succéder au sénateur sortant, Jeff Flake.

La représentante l’a emporté après un long dépouillement, qui s’est étalé sur presque une semaine après les élections de mi-mandat du 6 novembre.

C’est la première sénatrice démocrate à se faire élire dans cet État depuis 1994. Sa victoire démontre que l’Arizona est maintenant un État pivot, après des années de règne républicain.

Mme Sinema s’était présentée comme une modérée qui tenterait de travailler avec ses opposants.

La républicaine a concédé la victoire lundi à sa rivale, disant sur Twitter l’avoir félicitée par téléphone après une campagne menée âprement.

Martha McSally, une ancienne militaire de l’armée de l’air qui avait appuyé Donald Trump après s’être opposée à lui lors des élections de 2016, avait tenté de disqualifier son adversaire démocrate en rappelant qu’elle avait participé à des manifestations antiguerre il y a 15 ans, une « trahison », selon elle.

Pendant ses six ans au Congrès, Mme Sinema s’est bâti une réputation de modérée au sein du caucus démocrate et avait voté pour des lois appuyées par Donald Trump. Elle avait notamment appuyé une loi augmentant les sanctions contre les immigrants illégaux qui commettent des crimes.

Mme McSally tentait d’attaquer son adversaire en évoquant son passé comme porte-parole du Parti vert et comme militante progressiste.

Martha McSally appuyait la réforme des impôts de Donald Trump, les mesures de sécurité à la frontière et le projet pour abroger l’Obamacare, la loi sur les soins de santé de l’ancien président Barack Obama — ce qui a suscité les critiques de Kyrsten Sinema.

Mme Sinema a accusé son adversaire de vouloir s’en prendre aux citoyens ayant des conditions médicales préexistantes.

La sénatrice élue de 42 ans est diplômée en droit et a assumé des fonctions de travailleuse sociale. Dans sa vingtaine, elle s’était d’abord présentée pour le Parti vert, avant de s’enrôler chez les démocrates. Bien qu’elle ait commencé sa carrière avec une réputation de progressiste pure et dure, elle a ensuite été reconnue pour avoir fait des compromis avec les républicains.