Trump durcit les conditions d’asile pour les migrants

Washington — Le gouvernement de Donald Trump a annoncé jeudi vouloir interdire aux migrants n’étant pas entrés légalement sur le territoire américain de déposer une demande d’asile, dernière décision en date du président sur l’immigration, dont il a fait son cheval de bataille. Concrètement, avec cette nouvelle règle, les migrants n’étant pas arrivés sur le territoire américain via un point d’entrée officiel à la frontière avec le Mexique ne pourront pas déposer de demande d’asile. Cette disposition, publiée par le ministère, devrait être signée rapidement par le président américain alors que des « caravanes » de migrants se dirigent actuellement vers les États-Unis. Elle est censée soulager un système déjà surchargé, quelque 700 000 cas étant actuellement en attente dans les tribunaux. Durant les cinq dernières années, le nombre de personnes ayant déposé une demande d’asile a augmenté de 2000 %, selon le département de la Sécurité intérieure, qui précise que moins de 10 % d’entre elles sont finalement acceptées.