Colis piégés aux États-Unis: Cesar Sayoc restera en détention

Cesar Sayoc a été arrêté en Floride la semaine dernière pour avoir supposément envoyé des bombes artisanales à de multiples leaders démocrates et médias.
Photo: Daniel Pontet / Associated Press Cesar Sayoc a été arrêté en Floride la semaine dernière pour avoir supposément envoyé des bombes artisanales à de multiples leaders démocrates et médias.

L’homme accusé d’avoir envoyé par la poste des engins explosifs à plusieurs adversaires du président Donald Trump restera en détention en attendant la suite des procédures judiciaires, a statué un juge de New York, mardi.
 

Cesar Sayoc a été arrêté la semaine dernière dans un magasin de pièces automobiles en Floride. Il est accusé d’avoir envoyé des colis piégés à de multiples chefs démocrates, à des détracteurs de M. Trump et à certains médias.
 

Il fait face à cinq accusations fédérales dans l’État de New York, où plusieurs de ses colis ont été trouvés. Il est passible d’une peine qui pourrait atteindre 50 ans de prison.
 

Des preuves génétiques associeraient Cesar Sayoc à dix des engins, et des empreintes digitales à deux d’entre eux. Son avocat a remis en question plusieurs éléments de preuve dans ce dossier.
 

Les colis visaient notamment l’ancien président Barack Obama, l’ancienne secrétaire d’État Hillary Clinton, l’ancien vice-président Joe Biden et la chaîne CNN.