Une «cérémonie de guérison» tenue à la synagogue de Pittsburgh

L’ancien rabbin de la synagogue Tree of Life, Chuck Diamond, a présidé une cérémonie d’une durée de 45 minutes comprenant des prières, des chansons et de la poésie.
Photo: Keith Srakocic Associated Press L’ancien rabbin de la synagogue Tree of Life, Chuck Diamond, a présidé une cérémonie d’une durée de 45 minutes comprenant des prières, des chansons et de la poésie.

Une centaine de personnes se sont rassemblées, samedi, sous la pluie froide pour participer à une « cérémonie de guérison » à l’extérieur de la synagogue de Pittsburgh où un tireur a fait 11 morts il y a une semaine.

L’ancien rabbin de la synagogue Tree of Life Chuck Diamond a présidé une cérémonie d’une durée de 45 minutes comprenant des prières, des chansons et de la poésie. Le révérend Lee Clark, un pasteur presbytérien retraité de la région de Pittsburgh, a lu une courte prière.

Les participants sont restés debout, cachés sous leur parapluie, certains en larmes. Les mères étreignaient leurs enfants et les couples se tenaient serrés.

L’auteur de la tuerie est entré dans la synagogue au moment où les services du sabbat commençaient et a ouvert le feu, tuant 11 personnes et en blessant six autres dans le cadre de l’attaque la plus sanglante contre les juifs de l’histoire des États-Unis.

Robert Bowers a plaidé non coupable, jeudi, à une accusation de crime haineux. Il risque la peine capitale.

Un «cercle de la paix» à Toronto

Des gens de différentes confessions ont joint leurs mains pour former un cercle autour d’un temple de Toronto, samedi, dans un témoignage de solidarité à l’égard de la communauté juive.
 

La porte-parole du temple Holy Blossom, Deanna Levy, a expliqué que ce «cercle de la paix» avait été formé durant les services du sabbat samedi matin et représentait la protection émanant de la gentillesse de la communauté torontoise.
 

Haroon Sheriff, le président du centre islamique Imdadul, a indiqué que plus de 200 musulmans et chrétiens avaient pris des autobus pour se rendre au temple et participer à l’événement.
 

Il a ajouté que ce geste en était un de soutien et de solidarité.
 

Le rabbin du temple, Yael Splansky, avait révélé plus tôt que Joyce Fienberg, une femme originaire de Toronto tuée dans la synagogue de Pittsburgh, était membre du temple Holy Blossom.
 

Mme Fienberg figure parmi les 11 victimes abattues par un tireur qui, selon les autorités, aurait exprimé sa haine des juifs en ouvrant le feu dans la synagogue Tree of Life le 27 octobre.
 

D’après M. Splansky, Joyce Fienberg s’est mariée au temple, qui compte plus de 6500 membres et est l’une des plus anciennes congrégations juives de Toronto.
 

La photo de confirmation de Mme Fienberg est exposée sur le mur d’honneur du temple.