De nouveaux colis suspects visent des critiques de Trump

La police de New York enquête dans le secteur de Tribeca, à New York, où a été livré le colis suspect.
Photo: Ron DePasquale Associated Press La police de New York enquête dans le secteur de Tribeca, à New York, où a été livré le colis suspect.

La police américaine a neutralisé jeudi trois nouveaux colis suspects — deux adressés à l’ancien vice-président américain Joe Biden et un à l’acteur Robert De Niro — et indiqué qu’ils sont similaires aux bombes-tuyau grossières reçues plus tôt cette semaine par Bill et Hillary Clinton, par l’ancien président Barack Obama et par la chaîne CNN.

Aucun des engins n’a explosé et on ne déplore aucun blessé. Mais les colis envoyés à des démocrates qui comptent parmi les principaux détracteurs du président Donald Trump rehaussent la peur et la crainte à l’échelle nationale à deux semaines des élections de mi-mandat.

 

Votre navigateur ne supporte pas le type d’image. Veuillez le mettre à jour.

 

Au moment où tous condamnaient l’expéditeur inconnu et que même M. Trump dénonçait la violence politique, le président n’a pas pu s’empêcher d’attaquer une de ses cibles préférées: il a lancé sur Twitter, jeudi matin, que « la colère » qui se manifeste dans la société est attribuable aux « fausses nouvelles » rapportées intentionnellement par les médias.

La riposte n’a pas tardé. John Brennan, l’ancien directeur de la CIA à qui l’un des colis était destiné, a demandé à M. Trump de cesser de blâmer les autres et de se regarder « dans le miroir. Votre rhétorique inflammatoire, insultes, mensonges & encouragement à la violence physique sont honteux. [...] Essayez de vous comporter comme un président ».

Il prévient ensuite que « l’intimidation ne réduira pas vos détracteurs au silence ».

Les colis suspects destinés à M. Biden ont été repérés dans des centres postaux de New Castle et de Wilmington.

Plus tôt pendant la journée, l’escouade antibombe de la police de New York avait retiré un colis suspect d’un immeuble de Manhattan associé à l’acteur Robert De Niro.

M. De Niro avait vertement insulté M. Trump lors de la cérémonie des Tony Awards cette année. Il s’était aussi excusé auprès des Canadiens pour le « comportement idiot de [s]on président ».

En plus du couple Clinton et de M. Obama, des colis similaires ont été envoyés à la représentante Maxine Waters, à l’ancien procureur général Eric Holder et au milliardaire George Soros. Les engins ont été trouvés à New York, à Washington, en Floride et en Californie.

Les bombes trouvées mercredi étaient longues d’environ 15 cm, bourrées de poudre et d’éclats de verre, et munies d’une petite batterie. Un responsable a révélé qu’il s’agissait d’un tube de PVC recouvert de ruban noir.

Tous les engins ont été envoyés à un laboratoire du FBI en Virginie.

D'autres détails suivront.