John Kerry suscite la colère de Donald Trump

Photo: Alex Brandon Associated Press John Kerry

Washington — L’ex-secrétaire d’État américain John Kerry, qui a admis cette semaine avoir continué à rencontrer l’actuel chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a suscité la colère de Donald Trump. « John Kerry a eu des rencontres illégales avec le très hostile régime iranien, cela ne peut servir qu’à saper notre bon travail au détriment du peuple américain », s’est plaint sur Twitter, dans la nuit de jeudi à vendredi, le président des États-Unis. « Il leur a dit d’attendre la fin du gouvernement Trump ! » « C’EST MAL ! » a-t-il protesté. Kerry, qui a négocié l’accord sur le nucléaire iranien de 2015 et avait tissé une relation personnelle avec son homologue iranien, a reconnu l’avoir « vu à trois ou quatre reprises » depuis son départ du gouvernement. « J’ai seulement tenté de comprendre ce que l’Iran serait prêt à faire pour améliorer la situation au Moyen-Orient », a-t-il plaidé. Il a assuré avoir dit au ministre iranien : « Vous devez reconnaître que le monde n’apprécie pas ce qui se passe avec vos missiles, avec l’Hezbollah, avec le Yémen. »