Les États-Unis annoncent la création d’une «Force de l’espace»

«L’espace a fondamentalement changé depuis une génération», a déclaré le vice-président américain, Mike Pence.
Photo: Evan Vucci Associated Press «L’espace a fondamentalement changé depuis une génération», a déclaré le vice-président américain, Mike Pence.

Les États-Unis ont annoncé jeudi la création de leur « Force de l’espace », une sixième branche des forces armées souhaitée par Donald Trump, qui veut ainsi s’assurer que les États-Unis « dominent l’espace ».

« Le temps est venu d’écrire le prochain chapitre de l’histoire de nos forces armées, de se préparer pour le prochain champ de bataille », a déclaré le vice-président américain, Mike Pence, dans une allocution devant les militaires au Pentagone. « L’heure est venue d’établir la Force de l’espace des États-Unis. »

« La Force de l’espace, jusqu’au bout ! » a tweeté de son côté le président américain, Donald Trump.

Les préparatifs sont désormais en cours pour faire de cette force spatiale la sixième branche des forces armées, aux côtés de l’armée de terre (US Army), l’armée de l’air (US Air Force), la marine (US Navy), le corps des Marines et les garde-côtes, comme M. Trump l’avait ordonné en mai.

« Pour défendre l’Amérique, une simple présence dans l’espace ne suffit pas, nous devons dominer l’espace », avait alors déclaré le président.

Les militaires du monde entier dépendent de plus en plus des outils de géolocalisation pour leurs opérations, et la sécurisation des satellites est devenue un enjeu à l’importance croissante.

« L’espace a fondamentalement changé depuis une génération, a déclaré M. Pence. Aujourd’hui, d’autres nations cherchent à perturber nos systèmes basés dans l’espace et contestent comme jamais la suprématie américaine. »

Et le vice-président de citer le lancement en 2007 par la Chine d’un missile qui a repéré et détruit un de ses propres satellites, ce qu’il a qualifié de « démonstration hautement provocatrice de la capacité croissante de la Chine à militariser l’espace ».

Il a également mentionné les projets russes de laser aéroporté et de missile destinés à détruire les satellites américains. « Nos adversaires ont déjà transformé l’espace en domaine de combat », a-t-il noté.

Mais la création de cette nouvelle branche militaire n’est pas assurée, car elle doit d’abord être approuvée par le Congrès. Or, de nombreux élus et hauts responsables du Pentagone s’inquiètent du coût représenté par le projet, notamment parce qu’il implique la création de centaines de postes administratifs.

Le ministre de la Défense, Jim Mattis, ne s’est pas exprimé jeudi, mais l’an dernier, il s’était montré sceptique quant à la nécessité de créer une Force de l’espace.