Les feux font au moins huit morts en Californie

Dimanche soir, l’incendie Carr n’était circonscrit qu’à 17 % et s’étendait sur plus de 38 600 hectares, selon des données officielles.
Photo: Justin Sullivan / Getty Images North America / Agence France-Presse Dimanche soir, l’incendie Carr n’était circonscrit qu’à 17 % et s’étendait sur plus de 38 600 hectares, selon des données officielles.

Plus de 12 000 pompiers sont mobilisés contre les nombreux incendies majeurs en Californie, qui ont fait au moins huit morts depuis jeudi, tandis que des renforts sont en route depuis parfois l’autre bout des États-Unis.

« J’ai habité ici toute ma vie et je n’y ai jamais vu un feu qui sème une telle destruction », a déclaré lors d’une conférence de presse Leonard Moty, un responsable du comté de Shasta, dans le nord de l’État, où sévit depuis le 23 juillet Carr, le principal incendie.

Depuis jeudi, six personnes ont péri dans ce feu et sept autres sont portées disparues, ont indiqué les autorités. Par ailleurs, deux pompiers qui combattaient l’incendie Ferguson, près du parc national de Yosemite, plus au sud, ont été tués, dont l’un dimanche après avoir été écrasé par un arbre.

Jeudi, deux pompiers ont perdu la vie en combattant Carr et deux enfants âgés de 4 et 5 ans et leur arrière grand-mère de 70 ans ont également péri lorsque leur mobile-home a été assiégé par les flammes.

Son mari, Ed Bledsoe, était absent. Interrogé par CNN, il a fait un récit déchirant des derniers instants de vie de ses proches, racontant sa conversation au téléphone avec sa femme et ses arrières petits-enfants.

« Il répétait sans cesse “papi, viens me chercher” », a-t-il relaté.

« “Le feu arrive par la porte-arrière. Allez papi”. J’ai dit “je suis juste en bas de la route” ».

«Viens nous chercher»

« Je t’aime, viens nous chercher », lui a répondu son petit-fils.

« Ma femme était la plus formidable du monde et mes petits-enfants étaient exceptionnels », a-t-il ajouté.

Dimanche, les restes d’une personne qui avait ignoré les ordres d’évacuation ont été retrouvés dans une résidence détruite par les flammes.

L’incendie Carr n’était circonscrit qu’à 23 % et s’étendait sur plus de 42 000 hectares, selon le dernier bilan de Calfire. Il mobilise à lui seul 3 600 pompiers.

Près d'un millier de bâtiments ont été détruits ou endommagés et quelque 4 000 autres restaient menacés, mais les autorités ont voulu se montrer rassurantes.

« Nous nous sentons bien plus optimistes », a confié à la presse le chef adjoint des pompiers du CalFire dans la ville de Redding, Bret Gouvea.

Nous commençons à regagner du terrain au lieu d’être sur la défensive

   

Selon Calfire, une quinzaine d’incendies sévissaient lundi en Californie. Des renforts envoyés par seize Etats, d’aussi loin que le New Jersey, la Floride et le Maryland, sur la côte est, étaient arrivés ou en passe d’arriver lundi soir pour prêter main forte à leurs collègues et les relever.

Alors que certains habitants ont été autorisés à regagner leur domicile, M. Gouvea s’est toutefois montré prudent face aux caprices d’une météo imprévisible.

«Plus optimiste»

Cette mise en garde fait écho aux prévisions du service de météorologie.

« Une vague de chaleur dangereuse continuera d’apporter des températures et une sécheresse très élevées depuis la Californie jusqu'au nord-ouest de la côte Pacifique » en début de semaine, selon le National Weather Service (NWS).

« De nombreux incendies vont continuer à brûler, notamment en Californie, et la menace sera exacerbée par des conditions aggravées de sécheresse et de chaleur », ont précisé les services météorologiques.

Des arbres en feu, des voitures calcinées, des habitants ayant tout perdu, le feu Carr a fait des ravages.

« C’était presque comme une tornade avec du feu dedans, elle est arrivée par-dessus la colline et a dévoré la maison du voisin », a raconté dimanche Alyce Macken à l’AFP, une retraitée qui n’a eu que quelques minutes pour fuir avec son mari leur maison de Redding.

Depuis un centre commercial, ils ont regardé leur domicile partir en flammes.

Face à la menace, les autorités ont procédé à l’évacuation de 38 000 personnes, selon les derniers chiffres officiels.

Le gouverneur de Californie Jerry Brown a déclaré l’état d’urgence dans les comtés de Shasta, Lake, Napa et Mendocino.

Le président Donald Trump a signé samedi un décret ordonnant à l’Agence de gestion des situations d’urgence (FEMA) d’apporter son soutien aux autorités de Shasta.

Si Carr leur donne encore du fil à retordre, les pompiers ont enregistré quelques victoires face à l’incendie Ferguson qui a détruit plus de 23 000 hectares depuis le 13 juillet. Il était contenu à 30%, selon le dernier  bilan de Calfire.

Dans l’ensemble du pays, d’après le centre national de coordination des incendies (NIFC), 42 incendies d’envergure sévissaient lundi avec près de 100 000 hectares partis en fumée.