Nouvelle baisse de la fécondité aux États-Unis

Tampa — Le nombre de naissances aux États-Unis a atteint un niveau bas jamais vu depuis des décennies, une tendance démographique qui pourrait peser sur l’économie à l’avenir. Le taux de fécondité pour l’année 2017, publié jeudi par le gouvernement américain, est tombé à 1,76 naissance par femme, contre 1,82 en 2016. C’est le plus faible taux depuis 1978, en dessous du taux de renouvellement de la population (2,1 enfants par femme). En nombres bruts, 3,8 millions de bébés sont nés aux États-Unis en 2017, au plus bas depuis 1987, soit 100 000 de moins que l’année précédente. La tendance actuelle a démarré au début de la Grande Récession, en 2007 et 2008. La reprise économique ne l’a pas enrayée.