Aucun espoir de retrouver des survivants sous la passerelle effondrée à Miami

<p>Le pont de 950 tonnes dont la travée est de 53 mètres avait été assemblé le long de l’autoroute et mis en place samedi en grande pompe.</p>
Photo: Pedro Portal Miami Herald / Associated Press

Le pont de 950 tonnes dont la travée est de 53 mètres avait été assemblé le long de l’autoroute et mis en place samedi en grande pompe.

Les autorités n’avaient plus espoir vendredi de retrouver des survivants au lendemain de l’effondrement d’une passerelle inachevée sur un axe routier à six voies à Miami, qui a fait au moins six morts.

« La nuit dernière, nous sommes passés d’une mission de recherche et sauvetage à une opération de récupération et d’enquête », a indiqué Maurice Kemp, adjoint au maire de la ville de Sweetwater, lors d’une conférence de presse vendredi matin.

« Il n’y a plus de survivant », a souligné le chef des pompiers de Floride Dave Downey, tandis que le directeur de la police du comté de Miami-Dade, Juan Perez, a précisé que les autorités « s’attendent à trouver d’autres personnes » dans les véhicules coincés sous les décombres.

Raison pour laquelle aucun nouveau bilan n’est donné vendredi matin, a relevé M. Perez. Le dernier faisait état de six morts et de dix personnes hospitalisées.

Au moins huit véhicules ont été écrasés.

Les enquêteurs tentent toujours de déterminer la cause de la catastrophe, mais le maire de Miami-Dade, Carlos Gimenez, a confié que le test de résistance auquel était soumis le pont au moment de l’accident y est peut-être pour quelque chose.

Deux ouvriers se trouvaient sur le pont de 950 tonnes quand il s’est effondré sur des voitures immobilisées à un feu rouge.

Les secouristes ont fouillé les décombres avec des appareils d’écoute sophistiqués, des caméras et des chiens spécialisés avant de confier la scène aux policiers.

Les principales entreprises qui ont construit ce pont de 53 mètres font face à plusieurs questions. L’une d’entre elles, FIGG, a été condamnée à une amende en 2012 après qu’une section d’un pont se soit effondrée en Virginie.

Construit au coût de 14,2 millions $, le pont reliait l’Université internationale de la Floride à la ville de Sweetwater. Il devait être ouvert à la circulation piétonnière l’an prochain.

Le gouverneur Rick Scott et le sénateur Marco Rubio se sont rendus sur place. Les deux politiciens ont promis de faire toute la lumière sur cet accident.

MCM, la firme qui a supervisé la construction, a fermé jeudi son site internet. Elle a toutefois écrit sur son compte Twitter : « ... nous sommes ébranlés et nous faisons tout ce que nous pouvons pour aider. Nous mènerons une enquête complète afin de déterminer ce qui a pu se passer et nous coopérons avec les enquêteurs. »