Le Congrès de Floride passe une loi permettant à certains enseignants d’être armés

La représentante floridienne Kristin Diane Jacobs parle du projet de loi sur la sécurité des armes à feu à la Chambre de la Floride, à Tallahassee, mercredi.
Photo: Mark Wallheiser Associated Press La représentante floridienne Kristin Diane Jacobs parle du projet de loi sur la sécurité des armes à feu à la Chambre de la Floride, à Tallahassee, mercredi.

Miami — Le Congrès de Floride a approuvé mercredi une loi qui restreint l’accès aux armes à feu tout en ouvrant la voie à la possibilité d’armer certains enseignants, en réponse à la tuerie récente du lycée de Parkland dans cet État américain.

Après une courte victoire au Sénat lundi, la « loi de sécurité publique Marjory Stoneman Douglas » — du nom du lycée de Parkland attaqué le 14 février — a été approuvée par 67 voix contre 50 à la Chambre des représentants de Floride.

Pour entrer en vigueur, la mesure doit désormais être ratifiée par le gouverneur de Floride, Rick Scott, mais le républicain n’a pas encore déclaré s’il s’opposerait à son parti et y mettrait son veto.

Rick Scott s’est en effet publiquement opposé à la proposition du président Donald Trump d’armer les enseignants en réponse aux fusillades qui endeuillent régulièrement les écoles américaines.

Ce sont les lycéens de Parkland, dans le nord de la Floride qui ont poussé, par leur mobilisation d’une vigueur rare et poignante dans les jours ayant suivi le massacre, les élus à débattre de mesures concrètes pour faire face à la violence par armes à feu.