Un prix retiré à Aung San Suu Kyi

Photo: Hein Htet Pool / AP Aung San Suu Kyi

Washington — Le Musée de l’Holocauste de Washington a retiré mercredi à la dirigeante myanmaraise Aung San Suu Kyi un prix décerné pour son combat contre la dictature et pour les libertés en raison de son inaction dans la crise des Rohingyas. « Nous avions espéré que vous — en tant que personne saluée pour votre engagement en faveur de la dignité humaine et les droits de la personne universels — feriez quelque chose pour condamner et stopper la brutale campagne militaire, et exprimeriez votre solidarité avec la population rohingya », a expliqué le Musée dans un communiqué. Mais « la Ligue nationale pour la démocratie, sous votre direction, a au contraire refusé de coopérer avec les enquêteurs des Nations unies [et] propagé une rhétorique de haine à l’encontre de la communauté rohingya ». Aung San Suu Kyi avait reçu le premier prix Elie Wiesel décerné en 2012 par le Musée de l’Holocauste, pour son « action courageuse et son grand sacrifice personnel » contre la junte myanmaraise.