Oprah ne pense pas avoir «l’ADN» pour devenir présidente

Photo: Jacquelyn Martin Associated Press Oprah Winfrey

New York — L’animatrice américaine Oprah Winfrey a estimé « ne pas avoir l’ADN » pour devenir présidente, dans un entretien réalisé trois semaines avant son discours aux Golden Globes qui avait relancé les spéculations sur son éventuelle candidature à l’élection de 2020. « Ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse », expliquait alors la première femme noire milliardaire dans le monde au sujet d’une possible candidature. Dans cet entretien publié jeudi par le magazine InStyle, elle disait : « Je n’ai pas l’ADN pour ça. Ce n’est pas pour moi. » Beaucoup de ses fans avaient vu dans son plaidoyer pour l’émancipation des femmes un début de plateforme politique qui pourrait la mener jusqu’à la Maison-Blanche. Depuis, tout en disant ne pas penser à une candidature dans l’immédiat, celle qui n’est souvent présentée que par son prénom n’a pas définitivement écarté cette possibilité. « Cela l’intrigue », a notamment rapporté sa meilleure amie, la présentatrice Gayle King.

À voir en vidéo