Pour sortir de sa bulle cette semaine: l'adoption de la réforme fiscale républicaine

Photo: iStock

Comment sortir de ses propres ornières politiques et médiatiques à l’ère des réseaux sociaux et des algorithmes qui s’adaptent à nos opinions ? Le Devoir vous propose trois textes pour sortir de votre bulle.

Au menu cette semaine : trois regards conservateurs sur l'adoption de la réforme fiscale républicaine aux États-Unis.

Les textes choisis viennent de la presse américaine et sont donc en anglais.

Un pari… sûr ?

Photo: Capture d'écran

Avec cette réforme fiscale, les républicains ne mettent rien de moins que l’avenir de leur parti en jeu, estime Patrick J. Buchanan dans The American Conservative, magazine qu’il a cofondé. En adoptant la plus grande réduction d’impôts depuis l’ère Reagan, écrit le vétéran chroniqueur, Donald Trump et le GOP démontrent qu’ils croient toujours en une économie « centrée sur l’offre ». Un pari risqué ? Pour Pat Buchanan, le problème des démocrates ici est que cette approche « reaganienne » a fait ses preuves et qu’elle s’annonce une fois de plus couronnée de succès.

Extrait : « As Democrats have denounced the tax bill for exploding the debt by $1.5 trillion, how do they propose to pay for all the free stuff, including free tuition and infrastructure, that they will have on offer? »

Traduction libre : « Comme les démocrates se sont opposés à la réforme fiscale sous prétexte d’une explosion de la dette de 1,5 billion de dollars, comment proposent-ils de payer pour tous les services gratuits, y compris les frais de scolarité gratuits et de l'infrastructure, qu'ils auront à offrir? »

Lisez l’article: « Republicans Bet the Farm »

La revanche républicaine

Photo: Capture d'écran

Cette réforme fiscale « laisse derrière elle un héritage instable, à la fois économique et politique », conclut ici David Frum dans une longue analyse pour The Atlantic. Selon le chroniqueur, au lieu d'en finir avec le favoritisme, les réformes du GOP transfèrent les charges de l'État sur les personnes, les groupes et les régions défavorisés. En outre, il estime qu’elles vont accélérer l'exode des professionnels diplômés du Parti républicain et affaiblir le GOP dans les États moteurs de l’innovation américaine, comme la Californie ou New York.

Extrait : « Perhaps the surge of economic growth promised by the bill’s proponents will salve hurts, change minds, and protect blue-state Republicans. If not, America’s already bitterly polarized two-party system may soon be evolving further and faster into two single-party systems, each bent upon pillaging the other. »

Traduction libre : « Peut-être que la poussée de croissance économique promise par les partisans du projet de loi aura des effets néfastes, changera les mentalités et protégera les républicains dans les États bleus [à tendance démocrate]. Si ce n'est pas le cas, le bipartisme américain déjà amèrement polarisé pourrait bientôt évoluer encore davantage en un double système à parti unique, où chacun vise à piller l'autre. »

Lisez l’article: « Republicans Exact Their Revenge Through a Tax Bill »

Impopularité trompeuse

Photo: Capture d'écran

Impopulaire, la réforme fiscale ? Oui, répond David Harsanyi dans The Federalist, mais comme tout ce qui vient de Washington, que ce soit estampillé démocrate ou républicain. Aucune surprise ici. Mais le GOP peut se rassurer, écrit Harsanyi, en sachant que les électeurs l'apprécieront probablement une fois qu'ils auront découvert ce qu’elle contient vraiment. Selon le chroniqueur, la réaction excessive de la gauche n’empêchera pas des millions d’Américains d’être reconnaissants lorsqu’ils verront combien ils épargnent à la fin de la prochaine année.

Extrait : « As an ideological matter, every time a Democrat claims that keeping more of your own money is tantamount to stealing – which is all the time – voters should remember this is fundamentally a debate between people who believe the state should have first dibs on your property and those who don’t. »

Traduction libre : « Sur le plan idéologique, chaque fois qu'un démocrate prétend que conserver plus de son propre argent équivaut à un vol – ce qui est toujours le cas –, les électeurs devraient se rappeler que c'est fondamentalement un débat entre ceux qui pensent que l'État devrait avoir droit de regard sur votre propriété et ceux qui pensent le contraire. »

Lisez l’article: « Democrats Are Fooling Themselves About Tax Reform’s Unpopularity »